RSS
RSS



 

Nice to meet you - feat Ethan Denvers

Sujet: Nice to meet you - feat Ethan Denvers   Mer 26 Sep - 21:36

avatar
Invité
Invité
- Flashback - One year ago - Roosevelt Island -

« - Je compte sur toi Anastasia. Tu dois faire honneur aux Wayland. Valentin compte sur toi.
- Je sais maman, on a déjà eu cette conversation des milliers de fois, tu ne me fais pas confiance ?
- Bien sur que si. Bien sur que si…
- Tu voulais me dire autre chose ?
- Non. Bonne chance Anastasia.
- Merci maman, repose toi bien. »


Elle raccroche son portable et soupire, épuisée. Bon sang, ce que c’était compliqué. Sa mère, l’accident, ce grand projet, sa nouvelle responsabilité. C’était la première fois qu’elle était nommée responsable d’une mission aussi conséquente, et la chose coïncidait avec l’accident de sa mère. Plus qu’une Wayland était en état de fonctionner, et c’était elle, le poids sur ses épaules étaient si conséquent qu’elle en aurait chancelé s’il n’était pas imagé.

Huit mois.

Huit longs et éprouvants mois qu’elle travaillait d’arrache pied. Ses journées s’allongeaient, ses nuits devenaient désespérément courtes, quand à sa santé elle préférait ne pas aborder le sujet. Mais quelle importance ? Elles avaient ses runes pour tenir le coup, et Valentin en guise de première motivation, dieu sait que cet homme n’était pas de ceux qu’il fallait contrarier.
Elle ferme les yeux, avide d’un repos salvateur, pas qu’elle fatigue mais toute cette pression ça lui donne le vertige.


« Nastia, les dernières créatures sont arrivées on va pouvoir commencer. »

Repos de courte durée donc. Elle ouvre les yeux, observe Selena, lui sourit brièvement. Dans ses yeux une lueur fière, vive, féroce, aujourd’hui c’est le jour de l’ascension, des mois récompensés, une place de choix au sein du Cercle assurée.

Inspire.

Expire.

Lève toi et marche.

Elles quittent la chambre de fortune dans laquelle elle a dormit durant les dernières semaines pour celle de contrôle. L’endroit était au sommet du bâtiment, se voulant difficilement atteignable et parfait pour une observation de pointe de l’endroit et ses environs. Elle y avait veillé.
Le port altier, droite comme un piquet, elle toise son monde, leur jette un regard à la ronde.


« Vous savez déjà tous ce que vous avez à faire. Valentin attend de nous un succès retentissant, le moindre acte d’incompétence sera vivement puni. Maintenant allez prendre vos positions, les oreillettes pour communiquer sont à l’entrée de la salle et ont déjà été toutes vérifiées. Au travail. »

Un bref hochement de tête et elle s’en va s’asseoir à son poste. Un regard aux chasseurs d’ombres lui déclenche un tic nerveux malgré elle, quelqu’un manque à l’appel.

« - Selena, où est Piotr ?
- Aucune idée. On a eu aucune nouvelle de lui de toute la journée.
Fait chier. »


Elle perd de sa superbe Wayland, en un claquement de doigt, aussi simplement que ça. Son parabatai et aux abonnés absent, et ses tripes se tordes doucement, mauvais pressentiment.

Les secondes deviennent des minutes, les minutes des heures, les premières créatures à être testée sont sagement installées. Enfin sagement, tout est relatif, loin de se laisser faire, ils ont sortit les griffes, mais magie et technologie ont finalement eu raison d’eux, et bientôt ils allaient recevoir un cadeau loin d’être chaleureux.

Sauf.

Sauf que non, tout pouvait pas aussi bien se dérouler, utopique qu’elle était, elle s’était laissée piégée. Le micro grésille, à l’autre bout du fil, l’un des gardes de l’entrée.


« On a du mouvement sur l’eau ! Je crois que l’Enclave débarque par bateau ! »
Elle bondit presque sur son talkie.
« - Tu crois ou t’en es certain ? »
- J’en suis certain. 
- Putain. »
Elle change de fréquence, ce met sur la générale pour que tous l’entendent. « Que tout le monde quitte son poste et évacue le bâtiment, emporter votre équipement avec vous, ce que vous ne pouvez pas porter sera détruit. L’Enclave arrive. »

Elle repose son talkie, revient devant les écrans d’ordinateur qu’elle avait délaissés. A ses côtés, Selena donne les directives pour embarquer tout les matériels nécessaires, et désigner ceux qui peuvent être détruits. Elle prend un instant au milieu de la débâcle pour s’adresser à son amie.

« - Tu es certaine que tu veux tout abandonner ? On ne peut pas défendre le bâtiment ?
- Si on résiste ils auront le temps d’envoyer des renforts, ils seront deux fois, trois fois plus nombreux et on aura tous droit à un aller simple pour la prison. »

Selena hoche la tête, elle sait qu’elle a raison.
« - Est-ce qu’on embarque autre chose que l’équipement ?
- Non. »


Un regard à son écran et les caméras sont sans appel : droit vers eux, cinq canots arrivant de toutes part pour les encercler. Elle grimace, ils étaient rodés, sans diversion les membres du cercle vont se faire chopper. Son esprit tourne à plein régime, problème, solution, problème, solution. Aller, fait un effort Wayland, réfléchit…
Elle fixe l’écran des caméras, plisse les yeux, attrape son clavier, zoom sur l’une des embarcations.

Bingo.

Elle attrape son talkie à la volée.
« Avis à tous, changement de programme, filez tous par la sortie numéro 3. Personne ne passe par le hall principal, uniquement les couloirs et escaliers de service.  Soyez silencieux, mais n’activez aucune de vos runes. »

Ses doigts quitte l’appareil direction son clavier, et comme possédée elle pianote à toute allure.

« - Qu’est ce que tu fais ?
- A défaut d’avoir pu installer leurs détecteurs dans le bâtiment ils ont des appareils qui repèrent l’activité des runes pour nous repérer.
- C’est malin… »


Elle ne peut que confirmer. Qui que soit la personne qui a eu cette idée, elle était inspirée. Elle s'abstient cependant de tout commentaire, admettre que l'adversaire avait une quelconque capacité qui pouvait l'égaler n'était pas dans l'ordre de ses priorité.

« - Malin mais pas infaillible, simuler une activité angélique ici sera un jeu d’enfant, il faut juste prendre garde à ce qu’ils ne croisent pas les nôtres.
- Et que tu accède à leur appareil.
- C’est fait. »


Selena esquisse un sourire, bien entendu que c’est fait.

Les yeux rivés sur ses écrans, la brune reste concentrée. C’est qu’elle est loin d’être naïve Wayland, elle sait que le combat est loin d’être gagné.
Sujet: Nice to meet you - Anastasia Wayland   Jeu 27 Sep - 3:53

avatar
Invité
Invité


Nice to meet you !

Ft. Anastasia Wayland


Une journée calme aujourd’hui, peu de Shadowhunters étaient partis en mission. Pourtant cette journée n’allait pas être de tout repos comme tout le monde le pensait.
Cela faisait déjà quelques temps que j’étais à l’institut et uniquement à l’institut. Depuis cette minable blessure, pourtant assez conséquente dont j’en garde la marque sur mon flanc droit, j’avais choisis d’abandonner le terrain. Pour le moment il était préférable et plus intelligent de mettre mes capacités stratégiques véritablement à l’œuvre. Bien qu’on ne fasse pas beaucoup appel à moi, il était rare, pour ne pas dire inconcevable que la mission qu’on m’avait assignée se poursuive par un échec. En effet, lorsque je dévoilais ma stratégie longuement élaborée et travaillée, elle était validée et mise aussitôt à exécution. Pour ce qui est des missions les plus conséquentes je passais souvent mes nuits à bosser dessus. Sans prendre en compte les simples et petites missions, ce n’était pas comme les échecs. Le jeu de mon enfance que je pratiquais beaucoup trop, dont j’en connaissais tous les mouvements possibles pour gagner en 5 minutes où seulement avec quelques coups face à un novice, était bien différent de ce qui se passait ici.

Ce jour-ci je n’allais pas avoir des heures et des heures pour élaborer une stratégie.
Ces journées calmes, je les passais généralement sur son PC, jouant à des jeux de stratégies en ligne, contre un IA ou contre ces êtres que l’on devait protéger, les terrestres. C’était exactement mon programme aujourd’hui, jusqu’à ce qu’une mystérieuse personne arrive. Après avoir parlé au directeur, ce jeune homme se trouva devant moi accompagné de celui-ci.
« Ethan nous avons besoin de vous et c’est une affaire d'extrême urgence » m’annonça le directeur. Aussitôt que je fermais mon jeu en ligne, mon cerveau tournait déjà à plein régime, prêt à entrer en action.

Le directeur ordonna à cet inconnu de m’informer de la raison de sa présence qu’il lui avait fait part plus tôt. Il commença à parler. Cet homme, Piotr Romanov était le parabataï d’Anastasia Wayland. Oui Wayland, comme la famille la plus proche de Valentin et de ses monstrueux et absurdes idéaux, donc un membre du cercle, une ennemie. Puisque c’était son parabataï pourquoi était-il ici ? Qu’avait-il en tête en venant en personne dans notre institut ? Une chose est-sure, il possédait des informations sur le cercle, et il n’allait pas repartir de sitôt. Cela fait un moment déjà me disait-il qu’il voulait quitter le cercle, jusqu’à ce jour où saisissant l’opportunité avec toute cette agitation qui se trouvait là- bas. « Et que se passe-t-il là-bas ? » rétorquai-je rapidement. Le jeune homme se tourna vers notre directeur : « Promettez moi qu’il ne m’arrivera rien en échange des informations que je possède ».

Il se prenait pour qui pour oser demander une chose pareille, lui un membre du cercle dans l’institut de New York. Il n’avait pas vraiment le choix, si justement il voulait qu’il ne lui arrive rien. Je crois qu’il l’avait d’ailleurs compris par notre simple regard, puisqu’il se mit à table : « Donc comme je vous disais, je suis le parabataï d’Anastasia Wayland. Ana est une génie de l’informatique, de la technologie, et il y a 8 mois, elle a eu l’idée de créer une puce pour contrôler les créatures obscures. Ce projet doit être mis à exécution aujourd’hui ». Je me tournai vers le directeur : « Nous allons avoir besoin du maximum de Shadowhunters immédiatement monsieur ! ». Cela peut paraître un peu trop direct comme façon de parler à son directeur, mais à l’heure actuelle je ne pouvais pas perdre de temps à peser mes mots et d’ailleurs il le savait bien.  « Sait-tu ou cela va se passer ? » demandai-je hâtivement au jeune homme. Il passa la main dans ses cheveux « Eh bien je suis parti avant que l’endroit exacte soit donné, mais je peux vous donner plusieurs endroits qu’elle avait repéré avant ».

Les shadowhunters étaient revenus et attendaient les instructions. Immédiatement, les équipes furent formées. Piotr me donna alors les endroits sans de trop de précision malheureusement. Je les entrais aussitôt dans l’ordinateur central. J’observais les lieux, les types et l’âge de constructions, les alentours, tout ce qui pouvait me donner des indices sur l’endroit où le plan de cette Anastasia allait voir le jour. Il n’en était pas question. Elle était habile et intelligente il est certain, je me devais donc de l’être encore plus.  « Réfléchi Ethan, plus vite plus vite, tu ne peux pas laisser quelqu’un avoir l’ascendant sur toi…. Cette zone-là ! ». J’en étais presque sûr, non j’en étais sûr. Dans la pointe nord de l’île, au bord de l’East River. Malheureusement je ne pouvais donner plus de renseignement que cet endroit, sans précision. « Merde ! Réfléchis, réfléchis bon sang ! Il faudrait  quelque chose qui puisse repérer leur activité... activité angélique c’est ça ! » Tous me regardèrent avec étonnement. « Monsieur le directeur, nous allons avoir besoin d'un détecteur de runes angéliques, pouvez-vous obtenir ça ? » demandai-je avec vivacité. Le directeur partis aussitôt. Il revenait quelques dizaines de minutes plus tard avec un détecteur. Pendant ce temps-là les équipes s’apprêtaient à partir et une oreillette fut distribuée à tout le monde.

Pour les coincer il fallait les encercler, l’eau allait nous donner cet avantage, mais il fallait utiliser des petites embarcations sinon nous serions repérés aussitôt. Les équipes embarquaient alors dans des canots. Je jugeai que 5 canots étaient suffisant d’après les informations de Piotr, notre invité de dernière minute,  quant au nombre qu’ils seraient là-bas. La mission commença, bien que la mienne soit déjà bien entamée. Les chasseurs d’ombres partaient, la course contre la montre était lancée, il fallait agir au plus vite. Je doutais d’ailleurs qu’Anastasia Wayland se laisserai faire aussi facilement, surtout si cela faisait bien 8 mois qu’elle travaillait sur ce projet.

Arrivé à une certaine distance, l’activité angélique fut détectée et confirmée.  Les équipes arrivèrent presque sur les côtes nord de l’île, nous n’étions plus loin, nous allions les coincer mais j’avais comme un pressentiment sur cette Wayland. Un pressentiment qui m’annonçait que ça n’allait pas être une simple partie d’échec que je gagnais à chaque fois.
@Anastasia Wayland
Code by Joy
 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum