RSS
RSS



 

A pretty comic encounter ! [Simon]

Sujet: A pretty comic encounter ! [Simon]   Dim 28 Oct - 21:36

avatar
Invité
Invité


A pretty comic encounter !

Ft. Simon Lewis

Je me réveillais, encore fatigué. Une mauvaise nuit de plus, je n’avais pas beaucoup dormi, seulement quelques heures cette nuit-là. J’étais parti dans la salle pour m’entraîner, jusqu’à ce que mon corps se fatigue et puisse me laisser dormir en paix. Comme souvent, premier levé, pour ceux qui dormaient vraiment bien sûr. Je me préparais tranquillement, mangeais un bout avant de me diriger vers la salle des dossiers de l’institut.

Alec ne tarda pas à me rejoindre comme c’était prévu. Alec regardait les dossiers et en sortie quelques-uns, il me les tendait et je les attrapais. La plupart des dossiers, Alec me demandait de les étudier et d’analyser le cas pour que chaque mission ait un taux de réussite des plus hautes. Certaines étaient simples avec une stratégie à suivre assez évidente, même Alec pouvait l’établir. Il était d’ailleurs vraiment bon dans le domaine stratégique, mais étant le chef de l’institut et connaissant mon talent dans ce domaine, il ne pouvait pas se permettre de penser que c’était la meilleure solution, alors qu'avec moi, son conseiller stratégique, c’était sûr sans vouloir m’en vanter. Bien que ce sentiment ne me déplaisait pas. Je sortais de la salle et me dirigeais vers mon bureau.

Je m’installais confortablement dans ma chaise. Je posais les dossiers sur le bureau. J’ouvrais un dossier et commençais à prendre connaissance de la mission et analyser la situation. Une mission assez basique. Cela allait être réglé en peu de temps. Aussitôt dit aussitôt fait. J’ouvrais les autres dossiers. Le second, était un peu plus complexe. Il prenait surtout un peu plus de temps, mais je trouverais la stratégie à aborder pour celle-ci bien entendue. Quant au dernier…Ah je comprends que personne ne voulait y toucher, y compris Alec. Une mission vraiment complexe et délicate. Alec me l’avait dit, que la dernière, même à moi pourrait me donner du fil à retordre. En effet, celle-ci était complexe et longue à élaborer.

J’attrapais des feuilles, un stylo et je commençais par lister toutes les stratégies possibles. J’imaginais en suite ce qu’il pouvait se passer dans chaque cas, puis j’estimais les chances de réussite, le pourcentage probable de perte de chasseurs d’ombres si la mission réussissait, ou si elle échouait. Car oui, j’avais beau penser à énormément de chose, je ne pouvais prédire exactement ce qui pourrait s’y passer. Un élément auquel je n’avais pas pensé, pouvait encore intervenir et changer toute la stratégie et faire ainsi échouer la mission. Les moindres détails qui pouvaient même paraître insignifiants passaient dans ma tête et venait s’ajouter aux calculs de pourcentages obtenus. Je devais absolument tout prendre en compte. Ma tête bouillonnait. Des chiffres, des images de simulation circulaient en continu dans ma tête.

Cela faisait déjà plusieurs heures que j’étais dessus quand je commençais à éliminer sur la liste un grand nombre de stratégies. Jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une ! C’était celle-là, avec le pourcentage de chance le plus élevé, le pourcentage de perte le plus bas, même presque infime. Fier de moi, je prenais les dossiers après avoir rajouté mes fiches avec toutes les explications dessus, claires et précises. Alec va ensuite les étudier et nous en reparlerons certainement dans la soirée. Je frappais à la porte du bureau d’Alec. J’entrais. Je posais les dossiers. Et lui lança : « T’avais raison pour le dernier, il m’a en effet donné du fil à retordre, mais j’en suis venu à bout, comme toujours, je ne me suis pas laissé faire ». Je sortais souriant quand il m’interpella. Il me donnait mon après-midi en gardant de quoi être joignable en cas d’extrême urgence.

L’anniversaire de mon frère, c’est bientôt quand j’y repensais. Je filais me changer pour enfiler une tenue plus adéquate et décontractée pour sortir en ville. Je gardais mon portable sur moi pour être joignable comme me l’avait demandé Alec.
Je me dirigeais vers la ville. Comme tous les ans pour son anniversaire, j’achetais à Mat un petit truc et je le gardais dans le placard ou se trouve les autres. Jusqu’à ce qu’il soit en face de moi et que je lui donne en main propre après l’avoir gardé dans mes bras un long moment. J’allais profiter de l’après-midi qu’Alec venait de me donner pour faire mon achat.

Je marchais dans la rue entouré de terrestre. Ce sentiment de similitude avec eux ne m’inspirait pas grande joie…Ils tiraient des têtes d’enterrement qui ne donnait pas du tout envie d’aller vers eux. Certains rentraient à pleine force et pleine allure dans l’épaule, d’autres, un personne en tomba même et insulta celle qui venait de lui rentrer dedans. Tout en l’insultant de tous les noms possibles accompagné de ce beau beau "geste amical", le point serré laissant simplement s'élever le majeur. Et oui, c’était ça les terrestres. Je sais bien qu’il n’y avait pas que ça, mais c’est ce qui était le plus mis en valeur chez eux, à croire que c’est l’image qu’ils voulaient donner de leur race. Qu’ils sont stupides !

J’avais repéré diverses boutiques où je pourrais trouver mon bonheur. Je désactivais ma rune d’invisibilité dans une petite ruelle. J’entrais dans une première boutique, je faisais le tour de ce que la dame, qui la tenait, avait à vendre. Rien ne m’inspirait vraiment. Je quittais la boutique et me dirigeais vers la suivante. En passant devant une rue assez sombre et étroite, j’entendais du bruit. Non Ethan ce n’est pas une bonne idée, tu es seul et tu ne sais pas ce qu’il pourrait se passer ! Justement la curiosité était trop grande ! Je rentrais, j’activais mes runes au cas où, ne sait-on jamais. Je suivais le bruit, ça me rappelais quelque chose. Le bruit se stoppa, j’avançais prudemment, je tournais pour suivre la continuité de la ruelle.

Et merde deux démons étaient en train de me faire face. Je courais instantanément à l’opposé. Je ne pouvais pas vraiment les affronter, j’allais encore finir blessé… Je regardais mon portable. « Plus de batterie vraiment ? » Je ne pouvais joindre personne. J’activais mes runes de vitesse et d’agilité et continuais de courir. Je devais essayer de les semer. Je montais à une échelle qui se trouvait juste sur mon chemin. Je grimpais rapidement. Je courais et sautais sur les toits pour leur échapper. J’imagine bien que ça pouvait donner s’il y avait un spectateur de la scène. Vu d’en bas ça devait être comique, mais pas de soucis, j’avais déjà activé ma rune d’invisibilité.

Je finissais enfin par les semer. Je ne savais pas s’ils allaient continuer de me poursuivre. Je finissais par m’arrêter et me cacher derrière un muret en attendant un petit moment. Une fois que je serais sûr que j’étais tranquille, je repartirais.

@Simon Lewis
Code by Joy

Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Lun 29 Oct - 18:56

Simon Lewis
Blood must have blood
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 144
Pseudo : Hareng Séduisant
Autres Comptes : S. Wendy Stendhall
Crédits : Persona
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : Maïa Roberts φ What's happening to us?
Angelica Gladstone φ I can' stop carring about you.
Preuve à l'appui : A pretty comic encounter ! [Simon] MYjB94v
Liens : A pretty comic encounter ! [Simon] Tumblr_ojl8i5ZEq41qfg6byo4_250
Clary Fray φ La meilleure de toutes, évidemment, c'est Fray et Lewis contre le monde les gars. Vous n'avez pas le choix, vous en embarquez un, vous avez l'autre qui suit derrière ! Amenez vous lames séraphiques, vos démons, vos crocs et vos poils, rien ne sera capable de brisé cette amitié.


A chaque jour, j’avais un peu plus peur de tomber sur la Reine de Fées qui me dise qu’il était temps que j’accomplisse ma part de notre marché. Mais clairement, elle n’était pas pressée. Ou alors ça l’amusait de faire durer les choses, ce qui ne serait pas étonnant de sa part, vu le personnage. En parallèle ma relation avec Maïa tournait au désastre. On se parlait de moins en moins, c’était presque à croire qu’on tentait de s’éviter tous les deux, qu’il y avait quelque chose qui clochait mais personne n’osait en parler. Bref, c’était super étrange et me mettait mal à l’aise à chaque fois qu’on passait du temps ensemble. Alors que c’était Maïa quoi ! Jamais ça ne nous était arrivé auparavant !

Bref, comme d’habitude, je n’avais pas grand chose à faire de ma journée. Je ne devrais sûrement pas m’en plaindre, parce que cela signifiait que tout allait bien. Mais quand même, je n’aimais pas tourner en rond comme ça. J’avais passé une partie de la journée à travailler sur une nouvelle chanson avant de me décider à sortir. Je n’avais pas énormément de plan en tête, si ce n’était faire le tour de mes boutiques favorites habituelles. A commencer par celles de comics, bien évidemment. Malheureusement, depuis hier, il n’y avait pas énormément de nouvelles sorties.

Cela ne m’empêcha pas de passer un moment à la boutique, à discuter avec le vendeur qui m’informait des prochaine sorties. Il pouvait être sûr que je n’allais en rater aucune vu mon emploi du temps du moment. En me dirigeant vers une boutiques de goodies, je fus assez étonné de croiser un chasseur d’ombre en tenue de terrestre. Il n’était pas difficile à reconnaître avec ses runes. Mais j’étais un peu étonné. Ce n’était pas souvent qu’on croisait des chasseur d’ombre en ville sans qu’ils ne soient en tenue de combat. D’ailleurs, je me demandais s’il était invisible aux yeux des terrestres ou si j’étais le seul à le voir. Mh. Mais ce n’était certainement pas mes affaires.

Je repris ma petite promenade. Et je ne pensais pas, quelques minutes plus t’as, revoir ce même chasseurs d’ombre, mais cette fois à courir sur les toits. Ok, ça, c’était pas super normal. Enfin, si ça aurait été normal s’il avait été en mission. Mais vu sa tenue, j’étais presque sûr que ce n’était pas le cas. Mon d… Simon, ta bonté et ta curiosité finiront par causer ta perte. Heureusement que je n’avais rien de mieux à faire de ma journée. Je partis à la recherche du Chasseur d’Ombre.

A suivre ce que j’avais vu, puis les odeurs, je n’eus pas trop de mal à localiser le Chasseur d’Ombre. Bon ok, je fais genre, mais je l’avais passer par dessus ce mur pour se réfugier derrière. Je m’approchais doucement et escaladait le mur. Bingo ! J’avais eu raison ! Le Nephilim était toujours là.

- Hey mec, ça va ? J’ai rarement vu un chasseur d’ombre aussi pâle…

C’est vrai quoi. J’avais déjà vu des Nephilims courir, mais pas comme ça. Lui, clairement, il semblait craindre pour sa vie. Mais les Chasseurs d’ombres étaient pas censé être des super guerriers fiers de mourir au combat ? Clairement, il se passait quelque chose…



   

   Just a Nerd
Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Mer 7 Nov - 17:02

avatar
Invité
Invité


A pretty comic encounter !

Ft. Simon Lewis

Je n’en pouvais plus… Je crois que je n’avais jamais couru aussi vite. Même avec les runes, je ressentais mon cœur battre rapidement et mon visage changer de couleur. J’étais essoufflé, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas fait ça.

Peut-être devrai-je reprendre un peu le terrain au moins pour ça. C’est bien beau de s’entretenir à la salle d’entraînement, mais ça ne faisait pas tout. Je suis un Shadowhunter bordel, je ne devrais pas être dans cet état après une « petite » course ! Je décidais alors bien décidé à reprendre le terrain. Doucement, mais sûrement bien entendu. Peut-être pour commencer, des missions simples où il nécessiterait un peu d’effort physique et où je ne serais pas seul tant qu’à faire pour éviter une mauvaise surprise à assumer seule, un peu comme celle-ci.

Je commençais à sentir comme une odeur de fer se rapprocher de moi. Arrg ça sent le sang ! Je n’avais pas forcément l’habitude, mais l’odeur en tant que Shadowhunter était tellement reconnaissable que c’était forcément ça ! Je sortais alors un petit couteau que j’avais emmené avant de partir. Avec tout ce qui c’était passé, j’avais l’habitude que quelque chose m’arrive. Bon, j’avoue que me faire poursuivre par deux démons ne m’était pas vraiment venu à l‘esprit !

Cette odeur se rapprochait de plus en plus, je me mettais en position d’attaquer, si cela était nécessaire. Je commençais à effectuer un mouvement quand un mec bondit à côté de moi après avoir grimpé par-dessus le muret derrière lequel je m’étais caché. Qui est-ce ? Ce visage ? Serait-ce un vampire ? Oui bon ça va je me posais la question, parce qu’en vérité, j’avais vu pas mal de créatures obscures, mais jamais de vampire. Je veux dire de mes propres yeux ! Je savais quand même les reconnaître, mais jamais je n’en avais vu d’aussi près !

Sa réflexion ne m’étonnait pas vraiment, je suis presque sûr que mon teint ressemblait au sien, aussi blanc que celui d’un vampire. Plutôt atypique comme réflexion pour un vampire d’ailleurs ! Ça devait lui faire bizarre de tomber sur un chasseur d’ombre comme moi ? On était très peu à ne pas être fait pour le terrain, c’était même assez rare qu’on ne sache pas vraiment se battre comme tous les autres. Il semblait bizarrement être habitué à rencontrer des Shadowhunters, surtout pour un vampire, même une créature obscure tout simplement. Les choses étaient en train de changer avec les traités, mais la cohabitation Enclave-Créatures Obscures, n’avait pas toujours été celle qu’elle est aujourd’hui.

Je rangeais mon couteau. Il ne semblait pas absolument dangereux, il était souriant et semblait vouloir le bien pour les autres en général. Tout ça se lisait sur son visage. Je savais reconnaître quand quelqu’un mentait. Tout le monde pouvait le savoir, mais certaines personnes le détectent mieux que d’autres. Moi, je faisais partie de ceux qui s’étaient entraînés à repérer ces signes du visage. J’étais quelqu’un de très observateur de base.

C’est d’ailleurs nécessaire quand on est quelqu’un de stratégique. Que ce soit pour repérer la solution pour gagner aux échecs ou, des indices, des éléments d’un endroit pour repérer une planque des membres du cercle par exemple. Le moindre détail pourrait s’avérer important quel que soit le domaine, quelle que soit la situation. Ce gars était clean, c’était certain.

C’est pourquoi je lui répondais : « Je vais bien, je te remercie. Je dirais juste que je manque un peu d’exercice physique intense comme celui que je viens de faire » tout en passant ma main pour frotter ma tête, montrant la gêne de la situation que je ressentais. « Pour tout te dire je n’ai plus l’habitude du terrain et de l’effort physique en général »

Ma gentillesse m’étonnait presque, mais il fallait dire que ce gars-là inspirait vraiment confiance. Après tout, j’avais décidé de changer, il fallait bien essayer de mettre en pratique tout ça. Bien que c’était difficile en général. « Je suppose que ça t’étonne de voir un Shadowhunter dans cette situation non ? Une situation plutôt comique pour un Shadowhunter tu dois être en train de penser ? » laissant afficher un petit sourire stupide sur mon visage. Woh l'épuisement et la panique me rendait plutôt causeur ! Soit, ce gars semblait cool ! « Moi c’est Ethan et toi ? »

@Simon Lewis
Code by Joy

Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Jeu 22 Nov - 2:07

Simon Lewis
Blood must have blood
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 144
Pseudo : Hareng Séduisant
Autres Comptes : S. Wendy Stendhall
Crédits : Persona
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : Maïa Roberts φ What's happening to us?
Angelica Gladstone φ I can' stop carring about you.
Preuve à l'appui : A pretty comic encounter ! [Simon] MYjB94v
Liens : A pretty comic encounter ! [Simon] Tumblr_ojl8i5ZEq41qfg6byo4_250
Clary Fray φ La meilleure de toutes, évidemment, c'est Fray et Lewis contre le monde les gars. Vous n'avez pas le choix, vous en embarquez un, vous avez l'autre qui suit derrière ! Amenez vous lames séraphiques, vos démons, vos crocs et vos poils, rien ne sera capable de brisé cette amitié.


Je sais pas trop comment expliquer ça, mais il y avait un truc chez ce Nephilim qui me poussait à croire qu’il n’était pas comme les autres. Peut-être le fait qu’il soit totalement essoufflé par sa course. Je n’avais pas souvenir d’avoir déjà vu Jace ou Alec dans un état pareil. Bon après, je ne faisais pas toujours attention à ce genre de chose. Mais les Chasseurs d’Ombre n’avait pas de rune d’endurance et de vitesse pour les aider dans leur mission ? Ca me semblait étrange. Peut-être que ce Nephilim là ne les connaissait pas. Ou alors il n’avait pas eu le temps de se les tracer avant de partir en mission. Quoique, le démon lui était peut-être tombé dessus comme ça aussi.

Il y avait bien de théorie possible. Bref, il ne faut pas juger un livre par sa couverture, j’étais bien placé pour le savoir. Le gars semblait un peu perturbé de me voir, mais il s’en remit facilement. Enfin quelqu’un qui ne fuyait pas en hurlant en me voyant, ça avait quelque chose de rassurant. Je me disais bien que j’avais pas des allures de vampires effrayant non plus !

- Vous avez pas des runes pour faire le job à votre place là dessus ?

OK, j’étais en train de dire que les runes, c’est genre un truc magique et que les chasseurs d’ombres n’avaient pas besoin d’entrainement. Ce qui était faux. Enfin, ils passaient leur temps à s’entraîner alors j’imagine qu’ils faisaient pas ça pour le plaisir non plus. Dans tous les cas, cela me confortait dans mon idée que mon interlocuteur était un nephilim d’un tempérament peu commun. D’ailleurs il reprit sur le même sujet. Il lit dans les pensée ou un truc comme ça lui non ? Haha.

- Ouais, j’avoue je pensais que vous étiez tous des super guerrier invincible. D’un sens ça me rassure à vrai dire. Je pensais à croire que j’étais le seul boulet du monde obscure.

Je me mis à rire avant de réaliser que c’était pas super sympa ce que je venais de dire. Je me reprit donc assez rapidement :

- Euh… enfin, je veux dire… T’es pas forcément un boulet aussi hein ! Enfin pas autant que moi, c’est pas possible de toute façon, haha ! Je détiens un record. Bref, c’est cool de rencontrer un Chasseur d’Ombre qui a pas un égo surdimensionné quoi. Bon je dis pas que c’est le cas de tout mais… Je m’enfonce hein ?

Des fois, je devrais juste me taire je crois, mais sous la panique je disais tellement n’importe quoi. Je fini par me glisser de l’autre côté du mur avec mon nouveau camarade qui se présenta.

- Simon Lewis ! Le seul et l’unique, haha !

Ta gueule Simon… Pff, je me déprimais moi-même, allez changeons le sujet de conversation avant que ça devienne trop gênant.

- On chasse quoi du coup ?

Ouais, maintenant que j’étais là, autant que je me rende utile. Ok, j’étais pas forcément le meilleur pour aider sur une mission, mais je pouvais bien faire mon possible non ?



   

   Just a Nerd
Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Jeu 13 Déc - 3:45

avatar
Invité
Invité


A pretty comic encounter !

Ft. Simon Lewis

Je désactivais mes runes. Je commençais enfin à récupérer un souffle et un rythme cardiaque normal. Décidément, je devais vraiment me remettre à l’entraînement. Une simple course avait réussi à m’essouffler. Bon ok pas si simple que ça mais quand même. Par l’ange !

Sa question me faisait rire. « Eh bien si, mais tu sais les runes ne font pas tout et sutout pas tout seul , on n'a pas des supers pouvoirs hein... L’utilisation des runes est limitée et boost simplement nos capacités. On ne s’entraîne pas dès notre plus jeune âge pour rien tu sais ». À vrai dire je ne m’étais pas tant entraîné que ça pour un shadowhunter. Les seuls entraînements durant mon enfance, c’était avec mon frère, je voulais m’entraîner qu’avec lui de toute façon, c’était le seul à réellement me comprendre. Mon esprit commençait à divaguer vers d’autres pensées.

Je me disais que si mes parents avaient su un jour que je serais le pilier stratégique de l’institut de New-York, peut-être auraient-ils changé d’avis sur moi. Quoi que, tout ce qui leur importait, c’était le combat, le terrain, de toute façon. Comme si c’était la seule chose importante…Pfff. Et de toute manière ça n’avait plus d’impact pour moi à présent, j’avais fait mes preuves aux autres et à mon frère. La fierté de Mat, c’est la chose la plus importante à mes yeux. Savoir ce qu’en pensent mes parents, était le dernier de mes soucis et ne m'importait réellement plus rien désormais. Ca fait d’ailleurs longtemps que je n’ai plus entendu parler d’eux. Dès que j’avais rejoint les rangs des Shadowhunters, je ne les considérais plus comme utiles dans ma vie, je n’avais plus besoin d’eux pour vivre.

Avant d’être Shadowhunter, c’était la seule et unique chose qui me retenait à la maison, juste après le départ de mon frère. J’avais acquis une indépendance assez rapidement, la vie à l’institut m’avait alors semblé plutôt simple. Je reprenais mes esprits pour continuer cette discussion plutôt amusante.

Les réflexions du jeune vampire me faisaient décidément rire. Ca faisait longtemps que je n’avais pas ressenti cela avec quelqu’un. Mon visage montrait clairement que je me moquais gentiment de lui sans trop d’insistance. « T’es drôle toi, si on peut mourir, c’est qu’on n’est pas invincible hein. Ce n’est parce qu’on possède du sang angélique que ça fait de nous des êtres invincibles. Et de toute manière, personne n’est invincible, surtout dans notre monde ».

Ouah ! Ce que je venais de me prendre m’allait droit à la figure. Le mec venait clairement de me dire que j’étais un boulet. Bon, ok, je n’étais pas l’image parfaite de Shadowhunter, mais quand même. Ce mec était décidément très maladroit avec n’importe qui, même avec un mec qu’il venait tout juste de rencontrer quand même. Mais bon ça me faisait plutôt rire à vrai dire. Je lui rétorquais : « Eh, je ne te permets pas, bon ok je ne suis pas fait pour le terrain, mais quand même de là à dire que je suis un boulet, sur un coup de tête, c’est peut-être un peu exagéré ».

Il essayait quand bien que mal de se rattraper sur ces propos. Il ne semblait pas si embarrassé que ça. Ça m’amusait d’autant plus. Bon, je n’avais pas un ego surdimensionné, c’était plutôt un compliment non ? J’éclatais de rire, je ne pouvais pas me retenir, qui l’aurait cru, moi, exploser de rire devant un mec, vampire que je venais de rencontrer en plus. Je lui répondais gentiment et un peu moqueur : « Ouai totalement, mais t’inquiète pas, je ne le prends pas mal ! Eh bien, tu es peut-être un boulet, mais t’es cool, je préfère honnêtement rencontrer quelqu’un comme toi plutôt que quelqu’un de normal, mais totalement rigide et qui t’envoie balader. ».

Je réfléchissais un instant puis je me disais que j'étais presque en train de me décrire, enfin, le moi d’avant on va dire. J'en était arrivé à ne plus aimer la personne que j'étais, qui est toujours en moi en fait. Malheureusement je n'avais pas décidé d'être cette personne puisque s'était devenu la seule manière pour moi de me protéger du monde extérieur. Sans mon frère, c'était devenu bien plus compliqué.

Je reprenais : « Et puis je suis sûr que t’exagères un peu quand même non ? ». On se glissait tous les deux de l’autre côté du muret. « Enchanté de te rencontrer Simon. Ça, pour être unique, je pense qu’il n’y a pas de doute. Non, je rigole, chaque être est unique après tout ». Je laissais un petit sourire s’afficher sur mon visage.

Je trouvais sa question assez comique sachant que je venais de me faire poursuivre. « Eh bien, c’est plutôt moi qui me faisais chasser par deux gros démons à vrai dire. Si tu veux les poursuivre, je te laisse y aller tout seul hein », tout en lui indiquant la direction de laquelle je venais et donc celle où devaient se trouver les démons. Bizarrement, je connaissais déjà sa réaction à ma proposition plutôt… audacieuse.

Je reprenais : « Alec m’ayant donné mon après-midi entier, j’étais venu en ville dans le but d’acheter un cadeau pour l’anniversaire de mon grand frère. Je sortais d’une boutique et en passant devant une ruelle, j’ai entendu du bruit, c’est là que j’ai eu la merveilleuse idée d’aller voir ce qui s’y passait et…. tu connais la suite du coup, je n’ai pas besoin de te faire un dessin ».

Je regardais vite fait mon portable, pour voir si je n’avais pas reçu un quelconque message d’Alec. Rien ! « Je pense que je vais trouver un endroit pour me désaltérer, un petit rafraîchissement me ferait du bien après cette folle course, ensuite je vais peut-être continuer de « faire les boutiques » comme dirait les terrestres. Si tu veux, tu peux m’accompagner, on pourrait discuter un peu, faire plus ample connaissance, si le temps te le permet ? ». Je me disais que ce mec était vraiment cool et drôle, on pourrait être de bon amis, je pense. J'avais bien envie de continuer de sympathiser avec ce p'tit vampire, ça me changeait bien les idées.

@Simon Lewis
Code by Joy

Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Ven 28 Déc - 14:13

Simon Lewis
Blood must have blood
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 144
Pseudo : Hareng Séduisant
Autres Comptes : S. Wendy Stendhall
Crédits : Persona
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : Maïa Roberts φ What's happening to us?
Angelica Gladstone φ I can' stop carring about you.
Preuve à l'appui : A pretty comic encounter ! [Simon] MYjB94v
Liens : A pretty comic encounter ! [Simon] Tumblr_ojl8i5ZEq41qfg6byo4_250
Clary Fray φ La meilleure de toutes, évidemment, c'est Fray et Lewis contre le monde les gars. Vous n'avez pas le choix, vous en embarquez un, vous avez l'autre qui suit derrière ! Amenez vous lames séraphiques, vos démons, vos crocs et vos poils, rien ne sera capable de brisé cette amitié.


J’étais un peu déçu pour les runes, le nephilim en face de moi venait de briser un mythe. Finalement, c’était mieux d’être un vampire. Au moins, je n’avais pas à m’entraîner pour être rapide. Quoique… Si en fait. Parce que c’était bien d’avoir cette vitesse surhumaine, mais quand on sait pas où on va et comment s’en servir, ben… Ca sert à rien. Je hochais la tête avec une petite moue déçue avant de répondre :

- Oh ok, je vois. C’est galère d’être un chasseur d’ombre en fait.

Je crois que je pourrais pas survivre à un de leur entraînement. En tout cas, pas en étant humain. Et même en étant vampire, ce n’était pas sûr que je m’en sorte bien non plus. Quand on est nul, on est nul hein, il faut bien assumer au bout d’un moment ! Il n’empêche c’était rassurant de voir que tous les Nephilims ne se considéraient pas comme des sortes de demi-dieux invincibles. Je sentais que j’allais bien m’entendre avec ce gars. Surtout qu’il me trouvait drôle apparemment, il était sûrement le seul. Mais peut-être qu’il était ironique en fait.

- mmh, ben jusque là, les Nephilims que j’ai rencontrés avaient l’air de dire le contraire…

C’est vrai que quand on y pense. Personne n’était invincible, même les vampires et les sorciers pouvaient être tués. Ainsi, on pouvait dire que personne n’était invincible, ouais, juste certains étaient plus dur à achever que d’autre. En tout cas, mon interlocuteur n’aimait pas être considéré comme un boulet. Pff, ouais, c’était pas un chasseur d’ombre pour rien quand même. Je tentais tout de me rattraper.

Personne ne se privait de dire que j’étais un boulet. Alors que concrètement, c’était juste quand il s’agissait d’être sur le terrain que j’étais nul. Demandez moi de vous faire un concert, défiez moi aux jeux vidéos, demandez moi de résoudre des équations, ouais, ça je pouvais gérer. Mais que voulez-vous ce n’était pas ce que les gens retenaient. Tout ce qui leur importait, c’était ce qu’ils voyaient. Donc ouais, j’avais bien conscience que mon interlocuteur n’était pas un boulet. Genre, en général. Mais dans cette situation là, un peu quand même.

Dans tous les cas, je pouvais avoir le mérite de bien le faire rire. Peut-être que je devrais envisager la carrière de comique. Vous pensez qu’il y a beaucoup de vampires qui font du stand-up ? Oh ben c’est sûr que c’est pas Raphael qu’on verrait sur scène à tenter de faire rire ses comparses. Ok, je choisis sûrement le pire exemple, mais j’ai pas trop de références en la matière non plus.

- Euuh… Ok, et bien, tu m’en vois tout aussi heureux alors… J’avoue, je suis pas sûr que quelqu’un de rigide et qui t’envoie balader soit quelqu’un de ‘normal’. Je suis pas sûr que quelqu’un de ‘normal’ ça existe vraiment vu que tout le monde a une définition différente du mot selon l’environnement qu’il connait.

Ouais, c’est sûr que le ‘normal’ des Nephilim c’est pas le même ‘normal’ que celui des terrestres. Mmh, je partais un peu loin là. J’allais faire fuir mon interlocuteur. J’entendais déjà le “weirdooo” résonner dans mes oreilles. Enfin, je n’étais pas venu pour lui plaire non plus. Mais je sais pas, cette rencontre était bizarre, mais pas désagrable non plus. Mon interlocuteur me fit bien rire avec son idée comme quoi j’exagérais un peu. S’il savait… Puis j’aimais bien l’entendre dire que chaque être était unique. Là dessus, je ne pouvais qu'acquiescer vivement.

Je tentais alors d’en apprendre un peu plus sur la situation, mais ce n’était rien de très glorieux. Apparemment mon interlocuteur était pas dans une super posture. Poursuivit par deux démons. Ouais, pas la meilleure des après-midi tranquille.

- Quelle superbe après-midi, j’suis désolé pour toi. Ces démons, je vous jure…

Je lâchais un soupire. L’endroit avait l’air d’être redevenu plus calme. Enfin, personnellement, je n’entendais aucun démon aux alentours.

- Ouais, je pense que boire un verre, faire les magasins, c’est plus dans mes cordes que la chasse aux démons.

Oh bah si on peut éviter les embrouilles, ça me va tout autant hein !

- C’est quoi ton nom déjà ?

Il ne me l’avait pas dit, mais ouais, je sais pas, c’est ce qui m’est venu sur le coup. Et j’en avais un peu marre de l’appeler “le Nephilim” puis quitte à faire connaissance…



   

   Just a Nerd
Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Ven 15 Fév - 11:55

avatar
Invité
Invité


A pretty comic encounter !

Ft. Simon Lewis

J’observais le vampire, il avait la tête abattue comme un p’tit chien à qui on venait de confisquer son os. Je riais légèrement. « Eh oui désolé de briser ton rêve, mais c’est comme ça et faut faire avec, ce n’est pas aussi simple que ça en a l'air ». Je l’écoutais amusé. Bizarrement ça ne me choquait pas. Pour certaines personnes, c’était bien plus simple que ça l’avait été pour moi et ça l’ai toujours d’ailleurs bien que je faisais des efforts là-dessus, du moins j’essayais. Je lui répondais : « Eh bien ça ne m’étonne pas ! Certains ont plus de chance que d‘autres et ça amplifie leur grosse tête de chasseurs d’ombres qui se croient invincibles. Tu dois bien connaître des personnes comme ça aussi, je suppose, elles ne passent pas inaperçues, surtout chez les vampires ça ne m’étonnerait pas ». Je n’ai rien contre les vampires hein, ils ont seulement la plupart du temps un caractère bien à eux disons.

Oui, je détestais ça. Ceux qui pensaient être les plus forts parce qu’il avait certaines facilités. Alec par exemple ou Angie en avait et pourtant ce comportement n’était même pas concevable pour elle. Tout le monde méritait une chance, personne ne devait rester à l’arrière, tout le monde était important à ses yeux. Et d’ailleurs, elle en avait bavé pour arriver jusque-là ça la rendait vraiment honorable à mes yeux. C’était pareil pour Mat, il avait des facilités, mais ce n’était pas aussi simple que ça. Mon frère était le plus adorable, il pensait exactement comme Angelica, ça ne m’étonne pas qu’ils s’entendaient bien tous les deux. Ils étaient respectés tous les deux, ils étaient au sommet. Jamais je ne pourrais arriver à un tel niveau.

J’avais tout de même à présent d’autres moyen pour être dans le haut de l’échelle, je l’étais d’ailleurs, mais d’une manière différente. Comme me le disait Mat : « Il ne suffit pas d’avoir des gros bras pour battre quelqu’un, tu sais ce qu’il y a dans ta tête peut tout surpasser, tout. Il faut juste s’entraîner et savoir comment l’exploiter ». Élaborer une stratégie à l’avance bien la préparer, pouvait tout contrer ou presque. Trouver les points faibles pouvait même parfois suffire pour obtenir ce que l'on voulait.

J’avais aussi l’avantage de faire ça dans les situations imprévues, c’est ce qui faisait de moi un stratège disons unique. Pouvoir construire une stratégie qui tient la route en aussi peu de temps, ça ne se refuse pas. J’avais ce don aussi d’analyser les personnes et qui me permettait d’anticiper certaine chose rien qu’en les regardant, sans activer ma rune d’attention du détail. Celle-là, je la réservais pour les moments plus professionnels ou lorsque la situation était plus propice à son utilisation.

À ce même instant, j’étais fier de moi, bizarrement je ne ressentais pas ça souvent, mais à ce moment-même c’était le cas. Mat tu serais tellement fier de moi ! C’était ça surtout qui importait, que la personne la plus importante à mes yeux, mon frère, soit fier de moi.

J’écoutais attentivement ce qu’il disait, il n'avait peut-être pas tort... « Eh bien certaines personnes oui et d'autres ont simplement moins de chances et choisissent cette seule option qu s'offre à eux » Mes points se refermèrent. Évidemment que je parlais de moi ! Je n’avais pas le choix, sans mon frère, c’était la seule et unique solution que j’avais trouvé pour ne pas laisser les autres me rabaisser ou se moquer de moi. C’était plus simple d’être vraiment glacial au moins personne ne m’approchait et je n’avais pas à entendre leurs conneries de Shadowhunters avantagés, combattants de sang. C’était comme dans leurs gènes pour eux. Et pas moi, voilà le problème, surtout quand ta famille te regardait comme si tu étais un étranger pour eux, une honte pour la famille, pour les Nephilims. C’est ce que j’avais vécu durant toute mon enfance. Alors quand Mat est parti oui, j’étais devenu rigide et j’envoyais péter n’importe qui sans aucune gêne. Mais au moins je ne ressentais rien !

Je détendais mes muscles laissant mes poings se relâcher. Je reprenais « Oui, tu as tout à fait raison. Déjà, dans notre monde ou vivent « en paix et harmonie » (tout en faisait le signe avec mes doigts pour faire comprendre l’ironie de ces mots) des terrestres, des vampires, des fées, des chasseurs d’ombre et j’en passe, le mot « normal » n’a plus aucun sens. » Un petit rictus se creusa dans le coin de mes lèvres. Oui, c’en était amusant mais aussi triste à la fois. Les traités, c’est bien beau, mais on sait tous qu’il y aura toujours des personnes pour tout gâcher, tout simplement parce qu’ils ne désirent pas l’harmonie, ils préfèrent le chaos. On peut déjà mettre en haut de la liste le cercle bien entendu !

Je continuais la discussion : « Eh, oui, ils ne nous laissent pas le temps de nous reposer ceux-là. Aussi têtu que des gosses ». Cette conversation n’avait absolument aucun sens, mais qu’importe, c’était un moment agréable et assez drôle, je dois l’avouer.

« Tu vois bizarrement je n’en doute pas une seconde » lui lançai-je, légèrement moqueur. « Dans ce cas, allons prendre ce petit rafraîchissement. »

« La mémoire ce n'est pas ton fort non plus à ce que je vois » je riais et lui répondais « Ethan, Ethan Denvers»». A moins qu’il s’en rappelais mais… vous savez ce moment où on ne sait pas quoi dire et qu’on balance la première chose qui nous vient à l’esprit, ça ne m’étonnerait pas que ce soit ça. Je continuais. « Tu ne connaîtrais pas un petit bar calme pas trop… surexposé, éloignée du « trop de monde ». Quelque chose me dit que tu dois bien connaître ça ». J’en étais certain en fait. Ce n’était pas un vampire comme les autres, ça, c’était certain. Il n’était pas né vampire, non ça devait être récent, mais avant, c’était un simple humain, c’était évident. Mon sens et attention du détail, ne me disait pas le contraire en tout cas.

« Dans ce cas, je te suis » Je m’agenouillais en même temps pour refaire mes lacets, avec la course je n’avais même pas remarqué qu'ils s'étaient détachés. J’ai eu de la chance de ne pas tomber…ça aurait pu mal finir cette histoire. Tout ça parce que j’étais un peu trop curieux comme d’habitude ! Aaah Ethan, ta curiosité te tuera un jour !

@Simon Lewis
Code by Joy

Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   Sam 16 Mar - 18:58

Simon Lewis
Blood must have blood
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 144
Pseudo : Hareng Séduisant
Autres Comptes : S. Wendy Stendhall
Crédits : Persona
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : Maïa Roberts φ What's happening to us?
Angelica Gladstone φ I can' stop carring about you.
Preuve à l'appui : A pretty comic encounter ! [Simon] MYjB94v
Liens : A pretty comic encounter ! [Simon] Tumblr_ojl8i5ZEq41qfg6byo4_250
Clary Fray φ La meilleure de toutes, évidemment, c'est Fray et Lewis contre le monde les gars. Vous n'avez pas le choix, vous en embarquez un, vous avez l'autre qui suit derrière ! Amenez vous lames séraphiques, vos démons, vos crocs et vos poils, rien ne sera capable de brisé cette amitié.


Je me doutais qu’on ne se réveillait pas Chasseur d’Ombre un beau matin. Pour être passé de Terrestre à Vampire, c’était bien placé pour savoir que même si on avait une autre nature, tout n’était pas acquis et sans entraînement, on arrivait à rien. Du coup, j’avais un peu l’impression que mon interlocuteur me prenait pour un imbécile, mais il n’avait pas totalement tort non plus. Au moins, j’avais apparemment le mérite de l’amuser. Ou alors il était un bon menteur. Cependant, au sourire qu’il affichait, j’avais l’impression que mes paroles, ne le faisaient pas rire, mais arrivait au moins à la distraire quoi.

Oh oui, je vois bien de quoi il parlait. Des chasseurs d’ombre qui se pensaient invincibles, j’avais pas mal de nom en tête. Je fus étonné d’entendre le Nephilim penser que je connaissais des vampires dans le même cas. Oui, il y en avait sûrement. Mais les vampires, il y avait de quoi aussi. Dans mon cas, même si j’étais nul, j’étais immortel quoiqu’il arrive. Ce qui n’était pas rien.

- Oh euh, sûrement, je sais pas trop, je traîne pas trop avec les autres vampires en général… C’est une longue histoire.

Le seul vampire de l’histoire qui passait plus de temps avec les Loup-garous qu’avec sa propre espèce. Il fallait bien quelqu’un pour inaugurer hein ! Haha ! Nous enchainâmes sur un autre sujet. Je me plagnais de la rigidité des Chasseurs d’Ombre, ce à quoi mon interlocuteur répondit assez sombrement. Je ne pu m’empêcher d’afficher une moue dubitative. Si vous voulez mon avis ces “parfois on a pas le choix”, c’était des conneries. Mais j’avais comme l’impression que j’allais m’en prendre une si je le disais à voix haute, alors j’allais me contenter de cette sale gueule que j’affichai et de le juger silencieusement. Après, je venais de rencontrer ce type, j’étais super mal placé pour lui faire la morale ou quoi.

J’aurais pu continuer notre philosophie sur l’utilité du mot “normal” mais on allait partir trop loin avec ça mec. Parce que même dans un monde sans vampire, nephilim, fée et tout le bardas, c’est chaud de lui trouver une vraie définition qui ne se solde par un “programme de machine à laver” et encore. Vous avez vu à quoi ressemble ces appareils maintenant ? C’est ultra complexe. Bref, j’avais dit qu’on ne partirai pas sur un débat philosophique. A croire que je n’avais même pas besoin de quelqu’un pour me prendre la tête, je le faisais très bien tout seul.

Je proposais donc à mon interlocuteur d’aller faire autre chose. A défaut d’être bon pour chasser les démons, nous étions d’accord qu’aller boire un verre serait plus dans nos cordes.

- Cool ! C’est parti !


Notre première étape fut de descendre de là où nous étions. A moins que les pigeons ne vendent des boissons. Bref, pendant que nous retrouvions le plancher des vaches, je demandais son nom au Chasseur d’Ombre. Oui, il me l’avait déjà dit, mais je n’en étais plus sûr.

- Ouais, désolé, les noms c’est pas mon fort. Ethan… Je vais tâcher de m’en souvenir cette fois, désolé.

Comment passer pour un imbécile en un temps record, un livre par Simon Lewis.

- Evidemment que je connais ça, voyons, je connais New York comme ma poche !

Bon, ok, je mentais peut-être un peu. New York était quand même une super grande ville. Donc oui, je connaissais super bien Brooklyn et je pouvais me repérer dans les autres quartiers, mais de là à dire que je les connaissais par coeur… Mais quand il s’agissait d’aller boire un verre, oui, je savais où aller.

- En même temps, c’est sûr qu’un endroit calme et où je peux boire quelques choses, il y en a pas des milles non plus.


Je me mis à rire, sans trop de raison. Mais bon, quitte à passer pour un imbécile, autant y aller jusqu’au bout hein !

- Tu vas pas avoir trop de problèmes à pas avoir eu le démon que tu chassais ?

Il me semblait que les chasseurs d’ombre étaient intransigeant là dessus. Et pas sûr qu’il apprécient qu’un de leur agent abandonne une mission pour aller faire ami-ami avec un vampire. Mais j’osais espérer qu’Ethan était un adulte responsable et qu’il savait ce qu’il faisait. Non, sérieusement, je voulais pas qu’on me rejette la faute dessus alors que je ne l’avais pas forcé à me suivre non plus.



   

   Just a Nerd
Sujet: Re: A pretty comic encounter ! [Simon]   

Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum