RSS
RSS


,
 

Ave Atque Vale :: New York :: Brooklyn :: L'Institut de New York
Aller à la page : 1, 2  Suivant

you are the only exception ▽ ft. Damon

Sujet: you are the only exception ▽ ft. Damon   Dim 20 Jan - 7:18

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Le son de l’alarme qui tonnait dans ma chambre. Réveil rapide, mais au moins, je n’étais pas en retard. Je me levais ce matin, et comme à mon habitude, je pris un peu de temps pour me préparer. Quel délice, n’est-ce pas, quand on a du temps devant soi avant de sortir. Passage rapide dans la douche avant d’en sortir et remarquer mon reflet dans le miroir. Je remarquais les runes, marques qui transformaient le déni en acceptation. Je … j’avais changé, depuis mon dernier entraînement avec Damon. Il y eut un déclic, une constatation que je ne pouvais ignorer. Ce que je craignais le plus se produisait finalement, alors que je ne me compliquais plus tant la tête. Mon esprit semblait plus à l’aise avec cette ambiance, avec ce que je voyais et apprenais. Le mot ‘néphilim’ sortait plus facilement de ma bouche, et je n’écartais plus la possibilité de passer l’étape cruciale et devenir une shadowhunter. Vous y croyez? Moi, un héros, quelqu’un qui sauve les gens? Je n’aurais jamais cru ça possible, et pourtant, ce rôle ne m’était plus aussi étrange et démesuré. Oh, mon dieu! C’est le fait de rester ici, de vivre auprès d’eux que je me mettais à penser ainsi. Ou peut-être n’était-ce pas l’endroit où je me trouvais … Après tout, ce serait stupide de nier les sentiments que je commençais à ressentir envers Damon. À chaque fois que je le voyais passer, je souriais légèrement, le saluant non sans avoir une certaine petite gêne. Pourquoi diable est-ce que mes mains devenaient si moites, quand je pensais à le revoir? Pourquoi est-ce que mon cœur s’affolait? Je ne comprenais pas très bien ces réactions enfantines.

Annulation de cours à l’académie. Cette nouvelle eut le dont de me faire grommeler légèrement, moi qui espérais prendre un peu d’air frais. Bon, on dirait bien que la journée serait longue! Autant en profiter pour rattraper mes lectures et mes travaux pendant quelques heures, non sans passer par la cuisine et me faire un bon déjeuner. Courtes conversations avec certains chasseurs d’ombres présents, avant de finalement faire demi-tour et me remettre dans mes notes et mes livres, enchaînant la matière de l’académie et cette de l’Institut. Compliqué, je dois l’avouer, vu que les sujets sont diamétralement opposés. Heureusement, puisque cela faisait plusieurs années que j’étudiais en langue, je réussissais toujours par me retrouver à ce niveau-là. C’était plutôt le reste, les sujets bien plus extrêmes et tirés par les cheveux, que je dû relire plus d’une fois, afin de ne pas trop m’y perdre. Il me fallut également prendre des notes, doutant que je veuille recommencer du début, dans les énormes manuels que certains profs par ici me conseillèrent, pour un apprentissage plus rapide. Plus facile à dire qu’à faire, quand on n’est pas trop à fond dans ce qu’on lit. Un changement qui arriverait plus tard, comme ce fut pour mon pessimisme envers l’entraînement.

Je ne vis pas le temps passé. Lorsque mes yeux se posèrent de nouveau sur mon réveil, je remarquais qu’on était en plein milieu de l’après-midi. Bon, j’en avais lu assez. Je continuerais une autre fois. Il me fallait maintenant dégourdir mes pattes, sortir de ma chambre. Que ferais-je? Aucune idée. Même une marche suffirait à me détendre et à me changer les idées. Je me mis donc en chemin vers la sortie lorsque soudainement, mon regard fut attiré par quelqu’un en train de faire usage d’un arc. L’armurerie pas très loin, j’imagine qu’en plus du combat corps-à-corps, ils devraient aussi savoir manier une arme quelconque pour se défendre. Curieuse de savoir l’identité de cette personne, je m’approchais un peu jusqu’à ce que je perçoive … Damon. Oh, c’est bien vrai. Il avait dit être archer, la dernière fois. Comment est-ce que ces gens font pour savoir quelle arme leur va le mieux? Aucune idée. « Coucou Damon. » Je ne voulais surtout pas lui faire peur. « Alors tu te pratiques un peu, à ce que je vois. Ça doit prendre beaucoup de précision, pour décocher la flèche sur l’adversaire, non? » C’était une façon comme une autre d’aborder quelqu’un. Et pour moi, celle qui ne fait pas normalement ce genre de chose, je faisais tout un effort.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Dim 20 Jan - 11:17

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Journée plus qu'habituelle pour Damon, entrainement, pause repas et rebelote entrainement. A croire que chez les chasseurs d'ombres toutes les journées se ressembles et pourtant Damon adore ce qu'il fait, ce qu'il est et ce qu'il représente.
Il ne se prend pas la tête contrairement à certaines personnes et cela fait bien longtemps qu'il ne prend plus la tête à personne non plus. Pourtant à une époque certains de ses professeurs s'arrachaient les cheveux rien qu'à l'évocation de son prénom. Et ce genre de souvenir faisait sourire le jeune homme.

Aujourd'hui était un jour comme un autre pour lui donc et il ne comptait pas spécialement sortir, mise à part peu être durant la soirée si rien d'autre ne se présentait à lui. Il aimait bien déambuler au milieu des terrestres et adorait cette ville dans laquelle il vivait sans vraiment y vivre. De plus, il ne connaissait pas encore tous les lieux de la ville car certains endroits, certains quartiers sont plus tranquilles que d'autres et donc il aimait bien s'y promener afin de mieux les connaitre. Et puis voir les humains qui parfois ne le voyait pas était amusant, car bien entendu Damon ne se faisait pas toujours voir quand il était dehors même quand se promenait simplement.

Cet après midi il était simplement en train de s'entrainer un peu au tir à l'arc malgré le fait qu'il se débrouillait très bien, pour lui, l'entrainement était important. Alors il s'entrainait, s'entrainait encore et encore quand il n'avait rien de particulier à faire. Personne ne s'était proposé pour s'entrainer avec lui, alors tirer à l'arc lui avait paru totalement judicieux puisque c'est une chose qu'on peu faire tout seul.
Il fut interrompu sans vraiment l'entendre arriver, totalement pris dans sa concentration.

"- Salut Willow."

Il avait reconnu le son de la voix et n'avait pas bougé d'une semelle quand cette dernière c'était mise à lui parler. Par contre il avait sentit les battements de son coeur s'accélérer et il ne comprenait pas vraiment. En général la présence d'autre personne ne le déconcentrait absolument pas et son coeur ne changeait pas son rythme pour autant.

"- Le plus dur c'est quand ce dernier est en mouvement, mais en général on gère."

Damon parlait pour tout les archers et pas seulement pour lui. Ses aptitudes, les runes, tout ça les aidait énormément mais malheureusement ça ne marchait pas toujours. Damon tira sa flèche qui arriva pile dans le mile et puis il abaissa ses bras, relâchant sa concentration avant de faire face à Willow et lui demander.

"- Tu veux essayer ?"


Elle ne risquait rien de toute façon et puis les armes peuvent être prêtés et elle ne verra pas d'images comme elle a pu le voir avec la stèle de Damon, les armes n'ont pas cette âme à l'intérieur, elles peuvent facilement passer d'une personne à une autre.

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Lun 21 Jan - 5:57

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Quoique j’adore étudier, aujourd’hui j’aurais préféré sortir, plutôt que de rester dans ma chambre. Il me manquait d’air, dans un tel endroit. Les sujets toujours redondants, à mon avis, alors que les gens autour de moi continuaient de parler du Cercle, de l’Enclave, ou alors d’Idris. N’y avait-il pas d’autres trucs intéressants qui se passaient? Ne pensaient-ils qu’au danger, constamment? Y’a de quoi se rendre malade, à force de se faire tant de soucis. Et puis Idris, cet endroit supposément si beau … j’en roulais les yeux, tellement que je détestais les écouter commenter, et puis me demander par la suite si j’avais déjà visité? Non mais vraiment? Ils me prennent pour qui? Calme-toi, essaie de respirer. Je ne voulais changer mes habitudes, essayer de propager la bonne ambiance et cesser d’être si crue et négative dans mes propos. Bien souvent, je ne faisais que rigoler, informer les autres que non, je n’y avais jamais mis les pieds, et puis sortir une piètre excuse juste pour m’en aller. Cette technique fonctionnait à coup sûr, heureusement. En revanche, elle n’enlevait pas le poids de mes décisions de sur mes épaules. Je repensais aux dernières semaines, notamment au cours de Tessa, où elle partagea à toute la classe son avis personnel quant aux chasseurs d’ombres en communication constante avec des terrestres. Le danger que cela comportait, les ennemis qui pourraient profiter de cette faiblesse pour se jouer de moi. Je ne voulais surtout pas mettre ma famille en danger, je les aimais bien trop pour ça! Cependant, … serais-je vraiment capable de couper les ponts? Aucune idée. J’y repensais encore, mais ne m’étais pas décidée à faire quoi que ce soit.

Ainsi distraite, ce n’est pas bien étonnant que je ne reconnus pas la personne s’entraînant avec l’arc. Ce ne fut qu’en me rapprochant que je me rendis comptes de son identité. Damon. Rien qu’au nom, je sentis mon cœur s’affoler et mon taux de nervosité grimper d’un seul coup. Quoi faire? Me taire? Ce n’était pas l’idéal, vu qu’il m’entendrait probablement. Je pris quelques minutes à calmer mon étourdissement sentimental avant de signaler ma présence en le saluant. Puis, question de ne pas avoir l’air d’une idiote qui garde le silence, je me permis de faire un peu la conversation en posant des questions relatives à l’arme qu’il tenait entre ses mains. Il semblait concentrer, ce pourquoi il ne m’avait pas regardé. Pourtant, il prit la peine de m’informer de l’aspect plus compliqué d’un arc et ses flèches, c’est-à-dire lorsque la cible bouge. « Ah oui, c’est sûr que dans ce cas, c’est pas aussi … » Bouche-bée, alors qu’il tira sa flèche en plein dans le mile. « Facile. » Il abaissa ses bras, signe qu’il prenait une pause ou du moins, qu’il venait me parler quelques minutes. Il me fit face et me demanda alors l’inimaginable. « Moi? Tu … tu veux que j’essaie ton arc? » Mon regard observa l’arme pendant quelques secondes. Peu confiante en mes capacités, je savais pourtant que la pire erreur était de me sous-estimer. N’avait-il pas su me prouver que j’étais capable de me battre, et ce, simplement par instinct? Dans mes gênes … je me le répétais question de ne pas baisser les bras à chaque fois. « Je … je veux bien. Mais comment est-ce qu’on le tient? Je n’ai jamais tenu un de ces trucs dans mes mains. » Les terrestres n’avaient pas d’arc qui traînait dans le garde-robe. Je n’avais pu apercevoir ce genre d’arme que dans les films.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Lun 21 Jan - 8:53

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Les fois où Damon ne vise pas dans le mille quand les cibles sont immobiles sont extrêmement rares, d'ailleurs il arrive même à tirer en surtout toucher une cible mouvante mais ne s'en vante pas spécialement non plus. Parce que bien sur il a aussi parfois et même souvent des ratés mais cela dépend de la créature aussi. C'est compliqué d'être archer mais Damon adore ça, il se sent bien plus à l'aise d'ailleurs en travaillant à distance qu'en face à face et pourtant il se débrouille aussi très bien en corps à corps. Juste qu'il préfère cette arme qu'il a choisi et qui l'a choisi aussi, alors il se doit d'être digne d'elle.

"- Non."

Qu'il répond simplement à Willow quand elle lui dit que dans ce cas ce n'est pas aussi facile de viser dans le mille. En même temps c'est un peu logique et même s'il a des runes et des aptitudes particulières il ne peut pas réussir à tous les coups.

Il finit par se mettre au repos pour lui faire face et lui parler, lui proposer même de tenter si ça lui chante, après tout elle ne risque rien à essayer. Elle ne pourra pas se blesser avec un arc et une flèche puisqu'elle ne pourra pas tirer et se viser elle même. Alors elle ne prend pas de risque à accepter.

"- Oui, si tu le veux bien entendu."


Et contre toute attente elle semble accepter, ce qui surprend Damon, mais il a bien compris qu'avec elle il n'est pas au bord de ses surprises. Alors il s'approche et tend son arc en face d'elle afin de lui montrer le mouvement à faire.

"- Tu fais comme je te montre là."

Il fait le mouvement avec son arc, tendant la corde sans flèche pour commencer, histoire qu'elle comprenne déjà comment le tenir. Damon se met bien à côté d'elle puis une fois fait il prend une flèche et refait le mouvement avec cette dernière. Puis il se remet au repos, range la flèche et tend l'arc à Willow afin qu'elle le prenne en main et qu'elle se familiarise avec ce dernier.

"- Vas-y à toi."


Il l'encourage à sa manière, lui offrant un petit sourire amical afin qu'elle ne ressente pas de pression parce qu'il n'y en a pas.

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mar 22 Jan - 6:17

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Malgré mon regard critique envers les néphilims, je ne peux m’empêcher d’être impressionnée de leur savoir tant au corps-à-corps qu’en armement. On dirait sincèrement des soldats engagés dans l’armée depuis des années. Ils ont un dévouement, une raison de vivre en jurant protéger les terrestres du Monde Obscur. Pas étonnant que cela se reflète dans leur discipline. Mon seul problème, en fait, c’était qu’ils se permettaient de les prendre pour des idiots. À chaque fois que j’entendais de tels commentaires, je me sentais concernée. Certains me disaient que je devrais arrêter avec une telle réaction, que je devrais prendre la défense des chasseurs d’ombres, maintenant. De l’Enclave, aussi. Mais pas des terrestres, vu que je n’étais pas que ça. Auparavant, de telles paroles seraient tombées dans l’oreille d’un sourd. Pourtant, ces dernières semaines avaient été assez révélatrices. Je me posais plus de questions qu’à l’habitude, mais elles concernaient des soucis bien plus compliqués à expliquer à mes amis terrestres.

Je n’avais encore jamais vu Damon utiliser son arc, quoiqu’il en ait parlé lors de notre dernière rencontre. Il serait impossible de nier ma surprise, et surtout, le grand respect que j’avais pour une telle arme. Il fallait faire preuve de beaucoup de précision, chose que je peinais souvent à faire. Il me donna justement raison sur ce point, sur le fait que ça ne devait pas toujours être une tâche facile, que de tirer sur un ennemi en mouvement. Le silence se fit, alors que je lui laissais le temps de se détendre, n’étant pas tellement pressée de toute façon. S’il voulait parler, alors j’en serais heureuse. S’il me disait devoir s’occuper de quelques trucs, eh bien je le laisserais. Vraisemblablement, il avait autant de temps libre que moi, alors qu’il me proposa d’essayer l’arc. Je ne pus cacher ma surprise, n’ayant jamais manié d’arme auparavant. Du moins, pas celles qui tranchent, ou qui tirent. Un bâton, ça ne comptait qu’à moitié, vu qu’il pouvait servir à autre chose.

Une fois que j’acceptais son offre, à sa grande surprise, il se rapprocha et me montra exactement quelle position prendre afin de le tenir et le tendre comme il le faut. Je hochais de la tête, fixant, me faisant quelques notes mentales pour le positionnement de son corps, de ses mains et ses doigts. Néanmoins, mon regard ne fut pas que celui d’une élève apprenant de son prof. En fait, je me mis à l’observer d’une tout autre façon, faisant particulièrement attention à sa carrure, à la couleur de ses cheveux, à sa personnalité, à ses bras … oh mon dieu! Est-ce que je rougissais? Oui, oui je rougissais comme une gamine. Vite! Une solution! Je vins à ressasser les mêmes mots. Cours, cours, c’est un cours. Avec ce mantra en tête, je sentis mon cœur battre un peu moins vite, et mon visage délaissé les tons de rouge tomate qui se formaient. Et soudainement, entre tout ce combat internet, il m’adresse de nouveau la parole, me tendant l’arc et me disant que c’est à moi de le faire. Je sursautais quelque peu. « Oui, oui, c’est à moi. » Je pris l’arc et essayait de me rappeler des positions montrées. J’entrepris bien que mal de placer mes mains et mes doigts au bon endroit. « Alors, dis-moi, pourquoi est-ce que tu as choisi l’arc, exactement? » Bah quoi? Je n’allais pas juste garder le silence. Puis bon, ça me permettait de ne pas trop repenser au corps de Damon, chose qui me déconcentra de ses conseils également.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mar 22 Jan - 9:58

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Damon est quand même assez surpris de voir qu'elle accepte sans broncher, même si elle semble quand même hésitante au moment de prendre l'arc en main. Il faut dire que c'est assez imposant comme arme et peu être aussi impressionnant et qu'elle peut très bien avoir peur de se faire mal ou de manquer de force pour la manier mais Damon est là pour lui montrer au besoin. C'est tout de même intéressant de voir à quel point Willow change et accepte certaines choses qu'elle aurait refusé en bloc quelques semaines plus tôt.

Damon n'a pas fait attention puisqu'il était concentré sur sa position et la manière de tenir l'arc afin qu'elle puisse prendre exemple et pourtant il n'a rien fait pour qu'elle l'observe d'une manière aussi insistante. Heureusement qu'il n'a rien vu parce qu'il se serait retrouvé mal à l'aise lui aussi, surtout que là il n'est pas torse nu comme l'autre fois. Et donc quand elle prend l'arc Damon sourit à sa question tout en gardant un oeil sur elle afin qu'elle se positionne correctement.

"- Je ne sais pas trop. En fait, quand on choisi son arme c'est un peu elle qui nous choisi aussi."

Difficile à expliquer mais quand Willow en arrivera à cette étape elle comprendra. Il y a une attirance, une alchimie particulière avec l'arme qui est fait pour le shadowhunter. Damon a lui aussi été surpris en se rendant compte qu'il était plus attiré par l'arc qu'aucune autre arme présente dans la salle.

"- Elle m'attirait tu vois, quelque chose me donnait envie de la prendre en main et j'ai rapidement été à l'aise par la suite, preuve qu'elle était faite pour moi."

Tout en parlant Damon surveillait la posture de Willow et s'approcha un peu plus, posant sa contre le dos de la jeune femme, la paume de sa main et son autre main sur son ventre afin de l'aider à se positionner bien droite. Puis il fit pareil l'aidant à positionner correctement ses jambes et puis l'observa tendre son arc. Elle semblait assez bien avoir compris, mais il savait qu'il y avait une différence être savoir tendre un arc et lancer une flèche. Mais pour le moment l'important c'était déjà la position, alors Damon observa un peu mieux la jeune femme et puis bizarrement son regard se posa sur son profil, elle semblait tellement concentré et puis Damon remarqua à quel point elle pouvait être mignonne quand elle ne cherchait pas à échapper à ce qu'elle était et donc quand elle était concentré comme actuellement. Ses lèvres étaient si pulpeuses, son nez juste bien taillé et lui donnait un air enfantin. Et ses yeux, malheureusement il ne pouvait pas vraiment voir ses yeux mais son regard était bien encré sur l'arc, preuve qu'elle était bien l'exercice.
Et puis après quelques secondes Damon repris ses esprits et lui apporta une flèche.

"- Euh... tient avec c'est mieux."


Puis il lui donna l'air un peu ennuyé d'avoir totalement perdu le fils pendant un instant.
©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Jeu 24 Jan - 6:41

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Je me surprends moi-même, en acceptant si rapidement la proposition de Damon. Visiblement, la promesse que je m’étais faite, en m’hébergeant à l’Institut ne tient plus la route. Je m’étais jurée de toujours garder mes habitudes terrestres, de ne pas laisser cette part de moi, si étrange à mes yeux, ne prenne le contrôle de ma vie. Ironiquement, je n’essaie même pas de résister ces derniers temps. À croire que plus le temps passait, et plus mon cœur ne se sentait plus entièrement terrestre. Je pouvais bien continuer à me battre, question de garder la tête hors de l’eau. Cependant, j’avais la nette impression qu’à un certain moment, je me laisserais engloutir par ce qui est devant moi. Bientôt, le reflet que je vois constamment dans le miroir ne sera plus celui de la Willow d’autrefois. Les runes s’accumulaient, mon corps ne semblait plus fonctionner de la même façon depuis. Mais … mais devrais-je vraiment croire qu’il ne s’agissait que d’une évolution tout à fait normale? Impossible. J’étais terriblement têtue, donc ce changement était assez paradoxal. La vraie raison, eh bien, il n’y avait pas à chercher très loin. Il se trouvait là, juste devant moi, mon regard fixé sur lui, sur son physique, sur sa carrure, sur ses muscles, ses yeux bleus et ses cheveux brun clair … on aurait dit que je le scrutais de haut en bas! Des caractéristiques toujours bien présentes, mais auxquelles je n’avais jamais fait attention. Ou … ou peut-être que mon subconscient les avait déjà pris en note, et qu’il n’attendait qu’un changement de perspective pour que je vois Damon sous un autre jour. Des sentiments bien présents, refoulés, trop précoces pour que je sache exactement comment les décrire. Pourtant, maintenant que j’avais surpassé une étape importante, on aurait dit que je sentais tout ce que j’aurais dû ressentir avant.

« Ah, d’accord! Mais est-ce que tu as été en contact avec d’autres armes? J’imagine que c’est depuis très longtemps, qu’on te prépare à ça. » Un processus qui ne m’avait guère intéressé jusqu’à récemment. Maintenant, ma curiosité était piquée au vif. Je voulais savoir comment cela se passait, pour les futurs shadowhunters. Est-ce que j’imaginais un jour vivre cette étape importante? Aucune idée. En fait, malgré l’entraînement, je ne sais pas si j’ai vraiment l’âme d’une guerrière. Je me sens plus de celles qui s’instruisent de livres, et non qui règlent les problèmes avec un bon coup de poing. « Je ne pourrais pas te dire que je comprends tout, mais heureusement, j’ai lu assez de livres pour savoir ce que tu veux dire par-là. » Bah ouais, c’est indéniable. Qu’on ne prenne que les livres de Harry Potter. Le gars ne choisit pas sa baguette, c’est elle qui le choisit. Le seul hic, c’est que cette sensation d’attirance pour une arme, … je ne la comprenais pas. Je continuais à croire que la violence n’incite qu’à plus de violence. Donc posséder une arme ne fait qu’empirer les choses. Néanmoins, je ne refusais pas de prendre l’arc et de tenter la même position.

Ma mise en pratique ne devait pas satisfaire Damon, car je le sentis s’approcher de moi. Heureusement que mon regard fixait l’arc. Autrement, il aurait remarqué mon écarquillement de yeux, et ce, dès que je sentis ses mains se poser sur mon ventre et sur mon dos. Techniquement, il essayait de corriger ma posture. Conclusion approuvée lorsqu’il fit de même avec mes jambes. Cependant, c’était indéniable que j’appréciais ce contact inhabituel. Mon cœur battait plus rapidement, ma concentration manquait à l’appel, alors que j’humais son parfum. La tête légère, une réaction presque gamine, et pourtant, je puisais un courage incommensurable quand il se trouvait dans la même pièce, pire encore quand il n’est qu’à quelques centimètres de mon visage. Avais-je vraiment des sentiments si forts envers lui? Vraisemblablement, c’était le cas. Sinon, je ne réagirais pas ainsi. Voilà donc la vraie raison de mon évolution des dernières semaines. Je ne cherchais pas à lui plaire, mais je me doutais bien que mes commentaires pouvaient être blessants. Mon meilleur choix, celui qui me permettrait le revoir plus souvent, c’était de cesser mes conneries et essayer de voir ce monde sous ses yeux, sa perspective des choses. C’est ce que je faisais justement, à présent. En revanche, il sembla malaisé de ses gestes, ou simplement blasé, car il partit chercher une flèche et me la donna. « Oui … c’est mieux avec ça. » Sourire nerveux et un peu consterné. Ressentait-il les mêmes choses? Ou ne faisais-je que rêver? Pas le temps d’y réfléchir plus longtemps, alors que je saisis la flèche et me remis en position initiale, prête à attendre son signal.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Jeu 24 Jan - 8:50

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Damon n'avait absolument pas peur de parler de lui surtout quand c'était en rapport avec sa position de chasseur d'ombre et son éducation aussi, parce qu'il avait passé beaucoup de temps à l'accadémie comme la plupart des autres chasseurs d'ailleurs.

"- Oui. J'ai hésité longtemps à choisir mon arme. Je crois même que j'ai été l'un des plus long à rester dans cette salle et à observer, toucher, utiliser les différentes armes avant de comprendre que c'était l'arc mon arme de prédilection. Mais je sais aussi manier les autres armes juste que je suis vraiment très à l'aise avec un arc."

Tout comme le directeur de l'institut, Damon était très doué avec un arc et capable de tirer dans le mille sur une cible en mouvement ou même se trouvant derrière lui, mais comme tout être vivant il n'était pas non plus toujours le meilleur il lui arrivait d'avoir quelques ratés et se de retrouver dans la mouise et devoir utiliser une autre arme ou avoir besoin de soutien. Toutes les créatures des ombres ne sont pas évidente à détruire. C'est aussi un peu se qui fait le charme de son travail d'ailleurs, devoir se surpasser mais aussi accepter l'aide des autres, même si Damon préfère de loin travailler seul il sait faire équipe quand il le doit.
Il était content de voir qu'elle semblait comprendre ce qu'il venait de lui dire, mais c'était quelque chose de difficile à expliquer, un peu instinctif et elle verrait le jour où elle devrait elle aussi se rendre dans la salle des armes pour choisir celle qui deviendrait sienne. Tout le monde y passait, alors elle y aurait droit elle aussi.

En attendant Damon avait bien du mal à se concentrer sur la position de la jeune femme laissant son regard divaguer à des endroits du corps de Willow qu'il n'aurait même jamais pensé regardé. D'ailleurs il se posait plein de questions à savoir s'il n'était pas devenu un peu pervers, comme ces mecs qui regardant les femmes avant de savoir si elles sont assez bien pour être dragués.
Il finit par se reprendre et lui donner une flèche, c'est quand même plus facile pour tirer à l'arc, mais c'était bien la preuve qu'il s'était un peu perdu dans ses pensées voir même bien plus loin.

"- Oui. Tu vas pouvoir viser la cible et tirer. Fait le quand tu sera prête et surtout ne te met pas la pression. Si tu rates c'est pas grave, dit toi bien qu'on ne réussit pas toujours du premier coup."

C'était quand même sa première fois alors forcément elle avait le droit d'échouer ne serais-ce parce qu'elle devait s'habituer à l'arme qu'elle tenait en main. Vu qu'elle avait certaines runes de dessiner il était fort possible qu'elle y parvienne malgré tout, il faut laisser faire les choses et elle verra bien.
En tout cas Damon resta concentré sur la position de la jeune femme, gardant un oeil sur ses mains qui tenaient l'arc tendu mais rapidement son regard divagua de nouveau, se perdant dans ses pensées. Il ne comprenait pas du tout ce qui lui arrivait et c'était limite s'il n'en avait pas honte, mais vu qu'il ne se rendait pas vraiment compte qu'il était insistant il avait du mal à gérer ça.
Alors quand elle tira il se reprit cherchant du regard où avait atterri la flèche et lui dit sans faire trop attention.

"- Super."

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Ven 25 Jan - 6:12

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Il répondait à mes questions sans aucune marque d’hésitation. Pas étonnant, vu qu’il avait grandi parmi ce monde, qu’on le préparait depuis sa tendre enfance. Un fait que je percevais toujours comme mon plus grand désavantage, puisque je ne savais pas ce qui m’attendait encore, en cours de route. Il semblait y avoir des étapes importantes, dans la vie d’un chasseur d’ombre. Je n’étais pas sûre de toutes les franchir, encore moins celle des armes. Moins encline à me lancer dans un combat sans avoir essayer de discuter, auparavant. Plus diplomate que guerrière, je ne me visualisais pas avec une quelconque arme dans mes mains, advenant un bon déroulement dans mon apprentissage ici, à l’Institut. Qu’on me dise que parfois, on n’en a pas tellement le choix, je veux bien comprendre. Il y a certaines situations dont la seule échappatoire est de se défendre. L’excuse du peu de connaissance niveau combat ne me servait pas à grand-chose, étant donné ma performance de la dernière fois, grâce aux runes. Cependant, lorsque je suis mon instinct, la première chose qui me vient en tête est de trouver un terrain d’entente. Nous pouvons tous communiquer, n’est-ce pas? Alors pourquoi ne pas le faire, à la place d’en venir à la violence?

« Lesquelles sais-tu manier? Je n’ai pas vu toutes les armes disponibles, mais j’imagine qu’il doit y en avoir pas mal. Enfin … je crois. Ce n’est pas quelque chose de commun, par chez moi. On voit des images, des croquis d’épées et tout, mais personne n’en possède. Ce n’est pas … nécessaire. Mais j’imagine que ça aussi, ça devra changer. » Une autre transition à faire, on dirait bien. Pour qu’il affirme pouvoir se défendre avec plus d’une arme, c’est qu’il a dû toutes les essayer ou presque. Si j’avais réussi à passer outre le corps-à-corps, il me restait encore beaucoup de choses à terminer. Bordel, j’allais vraiment rester coincé dans des salles de cours avec des gamins jusqu’à ma trentaine, si ça continue ainsi. Non parce que là, c’est impossible qu’il y ait une rune du maniement des armes. Ou … ou si? Il y en avait tant, je ne réussissais pas à les mémoriser complètement. Je ne signalais pas ce retard à Damon, car il en serait grandement déçu, tout comme la dernière fois, dans la salle d’entraînement. Bah quoi, ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une petite liste. On aurait dit que quelqu’un s’était amusé à faire un roman complet avec ces symboles. Comment étais-je supposé les apprendre par cœur?

Mais mêmes ces pensées négatives ne m’empêchèrent pas de scruter Damon de la tête au pied. Jamais je n’avais regardé un homme d’une telle façon. Normalement, je ne m’attarde que sur le visage, question que je colle un nom à une personne. En bref, lorsque je me tenais avec mes amis ou que je discutais avec mes profs. Pourtant, ce n’était pas de ce genre de regard qui se posait sur lui. J’observais son physique, remarquais les petits détails. Mon cœur semblait battre plus rapidement, et je ressentais une attirance envers lui dont je ne me serais jamais doutée. Prendre en note la posture. Mon subconscient me réveilla subitement, et heureusement qu’il le fit à ce moment précis, car Damon se retourna immédiatement après pour me donner l’arc. Je repris donc mon souffle, essayais d’effacer mes observations de tantôt. Une minute de pause, ou peut-être deux, mais dès l’instant où il vint corriger ma posture, ce fus le retour à ce tournis d’émotions, à un élan … un élan … am…. Amoureux? Oui, c’est bien cela. Je me sentais étrangement rassurée de le savoir si près, à me montrer comment agripper l’arc, comment positionner mon dos, mes bras. Je voulais …

Eh non! Dur retour à la réalité, alors qu’il me tendit une flèche. « C’est la première fois que je tiens un tel truc, donc je ne sais pas si je l’aurais, de toute façon. » Pourquoi me mettre la pression? Je tenais un arc, c’était tout une étape de franchie. Si on m’avait dit que ce jour viendrait, alors là, j’aurais ri aux éclats. Pourtant, me voilà, en train de tendre l’arc, la flèche positionnée, à observer la cible devant moi. Le doute s’installa un peu, comme à l’habituel, mais j’entrepris de faire le vide, ne me concentrer que sur ma respiration. Plus facile à dire qu’à faire, je vous le dis, surtout quand on découvre à peine la nature de ce tsunami émotif de ces dernières minutes. Mais il ne fallait pas qu’il devine ce à quoi je pensais, autrement il me prendrait pour une folle. Autant faire taire tout ce qui me passe par la tête et respirer. Une fois, deux fois, trois fois … je me calmais finalement, mes yeux fixés sur le centre de la cible. Je restais en position encore un court instant, puis relâchait finalement. La flèche ne se logea certainement pas en plein milieu, dans le cercle rouge, mais au moins, j’avais réussi à la planter à l’intérieur de la cible. « Eh, c’était pas mal, comme premier coup. Y’a pas à dire, ces runes sont vraiment des atouts pour les entraînements plus physiques et plus demandant. » Oui, vous avez bien entendu. Je parlais en bien de ces symboles, quoique je ne pouvais pas encore m’attarder sur mon reflet trop longtemps, de peur de me retrouver face à tous les dessins sur ma peau. Des preuves irréfutables qu’une part de moi acceptait enfin ce monde si … particulier.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Ven 25 Jan - 8:27

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Damon et son arc on peut dire que c'est une grande histoire d'amour, enfin non pas d'amour mais disons qu'il lui est fidèle et que depuis qu'il l'a choisi pour être chasseur d'ombre il n'utilise quasiment jamais les autres armes qu'il a en sa possession, mise à part son poignard séraphique que tout bon chasseur d'ombre possède et ne quitte jamais en mission.

"- Dague et poignard, je m'en sors très bien aussi."

Loin de Damon l'idée de se vanter, elle a demandé alors il répond c'est tout. Et puis de toute façon vu les entrainements qu'ils ont ils savent quasiment manier toutes les armes, excepté peu être la lance dans son cas mais aussi le fouet, c'est le genre d'arme qui le met mal à l'aise et qu'il n'arrive pas à utiliser correctement.

Donc Damon la laisse ensuite se mettre en position, se concentrer et puis après un bon moment à divaguer un peu partout sur le corps de la jeune femme, en particulier sur son visage, Damon se reprend et lui donne une flèche afin qu'elle puisse tirer sinon ça ne sert pas à grand chose d'avoir un arc en main. Ce dernier se perd à nouveau sur les mains de Willow, ne comprenant même pas pourquoi il se montre si insistant puis l'observe à nouveau, cherchant à lire en elle, savoir si ce qu'elle fait lui plait, si elle est concentré ou bien si elle réfléchit à cent à l'heure comme elle a l'habitude de le faire. Et contre toute attente elle tire sa flèche alors que Damon pensait que peu être elle ne le ferait pas.
Elle n'a pas visé le mille, il le voit bien malgré le "super" qu'il vient de lui lancer. Il regarde un peu mieux de voit qu'elle a tout de même toucher la cible et c'est très bien, elle vient à peine de commencer de toute façon.

Il lui sourit et lui répond.

"- Oui, c'est très bien pour une première fois t'en fais pas."

Il ne faut pas qu'elle se prenne la tête, c'est clair et net, elle a réussit à tirer et à toucher la cible c'est donc très positif. Soit elle est chanceuse soit malgré tout ce qu'elle peut dire, elle est douée et faite pour les armes. Elle a ça dans le sang, comme tous les autres d'ailleurs. Des combattants nés.
Damon pose sa main sur l'arc pour le reprendre, ne sachant pas si elle désire tirer une autre flèche et se rend rapidement compte qu'il a touché la main de Willow qui tient elle aussi encore l'arc. Ce contact est plaisant et Damon tarde à retirer sa main mais quand il lève les yeux et voit le regard de Willow il la retire immédiatement quitte à faire tomber l'arc au sol si cette dernière ne le tient plus vraiment non plus.
Une certaine gêne s'empare de lui, c'est bien pire que toutes les autres fois, s'il pouvait rougir il serait tout rouge c'est clair, il le sent bien qu'il n'est pas bien à l'aise là.

"- ...je... désolé, tu veux peu être continuer..."

Damon ne sait pas du tout ce qui lui arrive et surtout quelle mouche l'a piqué pour perdre autant ses moyens juste pour un contact, mais ils sont tout de même assez proche et... bon dieu ce qu'elle est jolie !
©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Dim 27 Jan - 7:53

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Je veux bien croire qu’un lien se crée, entre le chasseur et l’arme qu’il choisit. Ce n’est pas tellement difficile à s’imaginer, puisque certaines traditions paraissent si bien figées dans la vie de chaque néphilim. Tant d’étapes encore importantes à franchir … je ne saurais dire si j’arriverais vraiment au bout de chacune. Rien que de briser mes préconçus vis-à-vis le combat fut horrible pour Damon. Qu’arrivera-t-il lorsque je me retrouverais devant un énième défi? L’affronterais-je tout de suite, tête première? Ce n’était certainement pas dans mes habitudes. Damon devra faire preuve de beaucoup de patience, encore une fois. Les autres profs aussi. Je n’ai pas pleinement cessé de me prendre la tête, loin de là. Je me retirais encore bien trop souvent dans ma chambre, quand les choses prenaient une mauvaise tournure, n’écoutant pas les autres élèves présents. Réaction enfantine, certes, mais puisque je gardais ce lieu fermé à clé, je gardais ce sentiment de fort, de murs me protégeant de ce que je ne veux guère affronter. « C’est vrai! Tout le monde a une dague et un poignard. Vous les portez presque tout le temps … » Je ne serais pas celle qui les critique, mais ce n’est pas un point fort, chez moi, que l’idée de me promener armée. J’ai pas l’impression d’être protégée, sinon paranoïaque. Est-ce qu’ils se font vraiment attaquer tout le temps? J’ai du mal à y croire, et pourtant, ils ne fléchissent pas quant à cette revendication. Toujours prêts au pire, comme certains me rétorquent.

S’il était ici question d’apprendre, de l’observer tenir l’arc et essayer d’en faire autant, alors bonne chance. Mes yeux s’attardèrent sur chaque partie de son corps, et mon mental me murmurait toutes mes pensées complètement hors du sujet actuel. Encore quelques minutes, juste pour me remettre sur pied et me reconcentrer sur … eh non. Je n’eus pas le temps d’analyser l’aspect le plus important, je me retrouvais donc à devoir mimer sa position du mieux que je pouvais, en espérant seulement qu’il ne remarque rien. Pas si étrange, venant de moi, qu’un manque de concentration. C’était le cas en classe, notamment pendant les cours de Damon. Cependant, les raisons ne se ressemblaient pas du tout. Je n’avais pas la tête ailleurs simplement parce que je refusais d’apprendre ce qu’on me montrait. En fait, c’était mon cœur, mes sentiments qui me rendirent complètement aveugle au reste. La panique s’installa donc, quand il me passa l’arme pour que je puisse l’essayer. Heureusement pour moi, il vint me donner un coup de main … des plus … particuliers. En effet, il ne m’indiqua pas verbalement la façon de tenir l’arc et tendre la corde. À la place, il vint me montrer, m’aider à me placer. Chaque seconde de ce moment me donna des frissons énormes, et mes joues devirent un peu rosées. Quel effet!

Je ne saurais dire si c’est son aide technique ou simplement le tourbillon d’émotions que je ressentais après-coup, mais quelque chose m’aida grandement à tirer la flèche sans pour autant rater ma cible. Je ne pus cacher mon enthousiasme, surtout puisqu’il s’agissait de ma première fois. Et si les encouragements de Damon étaient dits sur un ton assez confus au tout début, il semblait maintenant heureux de me savoir franchir une nouvelle étape. « Merci! Mais c’est fou de croire qu’on vous prépare à manier une arme depuis votre plus jeune âge. N’avais-tu pas peur, en sachant que t’allais te servir de dagues et de poignards? » Je n’incluais pas l’arc puisqu’il m’avait dit l’avoir choisi par instinct, ne me concentrant que sur ce que tout le monde utilisait, par ici, en général. Tous fiers d’être des chasseurs d’ombres, d’être des combattants. D’où vient tout cela? Voilà le grand tracas, l’étincelle qui me manquait pour progresser plus facilement. Une raison, une seule me suffirait. Les autres avaient leurs proches et leurs amis dans le Monde Obscur. Il me faudrait créer les liens que j’avais dans le monde des terrestres par ici, et ainsi me donner également ces points d’attaches. Qui sait, peut-être que ce sera réellement Damon, ma raison de rester et de me battre. Trop confuse pour l’instant, de toute façon, pour explorer cette possibilité, alors que je sentis sa main se déposer non loin de la mienne. Mon cœur s’arrêta complètement. Le souffle coupé, je vins lentement rejoindre son regard, essayant de lire les traits de son visage, essayer de deviner ce qu’il pensait, en ce moment. Malheureusement, le contact se rompit en un instant, faisant presque tomber l’arc, arme que je tenais malgré tout. Silence de quelques minutes, où je cherchais à trouver une phrase à dire, une explication à donner. Il fut plus rapide en s’excusant. « Je … je … ce serait super qu’on …. Qu’on profite de cette démonstration pour .. v… voir les autres armes, n… non? » Dilemme, car je ne voulais pas le quitter tout de suite, mais je ne voulais pas non plus avoir l’air d’une folle. En fait, je préférais le savoir près de moi que trop loin. Un lien … un lien se formait, et il était complètement différent de ce que j’estimais possible.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Dim 27 Jan - 13:37

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Le poignard séraphique c'est l'arme de prédilection des chasseurs d'ombres, en même temps c'est tout de même la plus utile si l'on regarde bien. Chaque chasseur d'ombre en porte une avec lui quand il est en mission, c'est la seule arme qu'ils ont tous en commun finalement. Damon aime ce qu'il fait, il ne c'est jamais posé la question de savoir si c'était bien ou mal, il défend les terrestres contre les créatures des ombres, celles qui ne respectent pas les accords, c'est aussi simple que ça. Il est né pour ça et il ne connait rien d'autre alors il n'a pas à avoir de cas de conscience contrairement à Willow qui passe son temps à se demander si elle choisi le bon camp.

Willow avait réussit à viser la cible, pas le mille mais la cible malgré tout et Damon était fier d'elle. Par contre il ne savait pas vraiment si c'était un coup de chance ou vraiment ses capacités qui lui avait permis d'y parvenir. Très certainement ses capacités mais Damon était un peu troublé par cette leçon assez particulière, tout simplement parce qu'il voyait Willow différemment maintenant. Enfin non, pas maintenant, depuis quelques temps déjà sauf qu'il n'avait pas fait attention mais là c'était flagrant, difficile de ne pas le remarquer. Lui même se perdait dans ses pensées et n'arrêtait pas de regarder la jeune femme, profitant du moins moment où son regard était ailleurs pour l'observer avec insistance et prendre conscience de certaines détails qui lui plaisaient vraiment chez elle.

"- Non, pas vraiment. Disons qu'on est conditionné pour ça depuis qu'on est tout petit alors pour nous c'est un peu une extension de nous, enfin moi je le vois comme ça. C'est aussi normal que de respirer je dirais."

Damon essayait de répondre à ses questions tout en lui donnant son point de vue à lui afin qu'elle comprenne bien que son avis n'appartenait qu'à lui et donc que les autres pouvaient penser tout autrement.

"- Et puis c'est notre rôle. On est né pour servir l'enclave et respecter et surtout faire respecter ses lois, c'est donc un honneur d'être chasseur d'ombre. Donc difficile d'imaginer avoir peur d'utiliser une arme puisque ça fait parti de notre travail, sans elles nous ne serions que de simples néphilim. On peut imaginer ça comme un policier chez les terrestres."

A la différence que les policier n'éliminent pas systématiquement les méchants. Et ça Damon ne le dit pas, sachant très bien qu'elle le comprendrait toute seule.

Et puis Damon voulu reprendre l'arc, pensant qu'elle n'avait plus trop envie de continuer, une flèche était sans doute déjà bien assez pour elle pour une première fois. Et il se sentit terriblement gêné quand il se retrouva au contact de sa main contre la sienne. C'était agréable et gênant parce qu'elle ne pensait très certainement pas la même chose alors il retira sa main et s'excusa comme il le pu avant de finalement lui demander si elle voulait recommencer ou s'exercer avec une autre arme.

"- Tu pourrais peu être tirer une autre flèche pour te conforter dans l'idée que rien n'y était pour rien."


Damon commençait à la connaitre et trouvait que c'était une bonne idée, ainsi elle pourrait voir d'elle même que c'était ses capacités et non la chance qui lui avait permis de tirer dans la cible et peu être même qu'elle arrivait encore plus près du mille cette fois-ci.
Sauf que, l'alarme de l'institut retentit et Damon attrapa l'arc avant d'aller le déposer sur la table et de dire à Willow.

"- Suis moi."

Et lui attrapa le bras pour qu'elle le suive jusqu'à la salle des opérations, histoire de savoir ce que cette alarme voulait dire. En général ce n'était jamais bon signe.
©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Jeu 31 Jan - 6:14

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Tout le monde me disait que ça viendrait, que je m’habituerais à ce qui faisait supposément parti de moi. Difficile à croire, quand tout semble si hors-norme. Rien que leur façon de voir le combat et les armes, ça me dépassait complètement. Oui, protéger, c’est une bonne raison. Mais est-ce que les chasseurs d’ombres sont confrontés à des problèmes constamment? Ne se sentaient-ils pas fatigués, à un certain moment, de toute cette inquiétude cumulée? À leur place, j’aurais probablement déjà demandé plus d’une année sabbatique, à force de travailler sous le stress. J’imagine que c’est l’ambiance dans laquelle ils ont grandi. Être à New York n’aide pas non plus à ce qu’ils prennent les choses de façon plus posée. Une ville effervescente, un endroit où les gens vivent à pleins gaz, sans jamais vraiment prendre le temps de souffler. C’était complètement à l’opposé de ce que je connus, ce qui ne rendait guère mon adaptation plus facile. J’étais si habituée à prendre le travail comme il vient, de terminer mes tâches sans courir, sachant que le lendemain, je pourrais les continuer. J’admirais le paysage, je marchais, j’allais voir les animaux … bref, je me changeais les idées, quand je sentais que j’en avais assez, mentalement. Qu’est-ce que les néphilims font, eux? Dès qu’il y a un temps mort, ils s’entraînent, ils étudient ou ils enquêtent. Franchement! Non-t-ils pas entendu parler des cinémas? Ou alors des soirées passées devant la télé, à écouter quelques séries? Si j’étais réellement pour m’intégrer à ces gens, j’espérais ne pas perdre ces passe-temps.

Et pourtant, dans toute cette critique mentale, je réussis à viser la cible. Bon, pas dans le mille, ce qui n’est pas étonnant vu la tempête émotive qui accaparait mon esprit. Damon … je ne le regardais plus du tout de la même manière. En réalité, c’était l’opposé total! Je me souviens encore de ma réaction, la première fois qu’il m’interpella en classe. Hargneuse, critique et distante, mes trois techniques les plus efficaces pour éloigner les gens. Je ne comprends pas pourquoi il n’a pas fait comme tous les autres profs. Il … continua, s’entêta même à me parler, à me montrer la voie, à me comprendre et me faire comprendre. Plus qu’un enseignant, maintenant. Je ressentais quelque chose de bien plus fort, qui m’étourdissait, qui me donnait la sensation qu’un nouveau monde apparaissait juste devant moi. Une possibilité insoupçonnée qui se pointait juste à temps, puisque je prenais doucement conscience de mes propres capacités. « C’est bien ce que je croyais. Être conditionné depuis tout petit vous permet aussi de ne pas vous arrêter à l’aspect violent que l’arme pourrait porter. Certains terrestres ne voient que ça, et là où j’ai grandi, les gens n’aimaient justement pas les armes. J’ai toujours vécu sous l’idée que la violence n’apporte que plus de violence … qu’on ne résout aucun conflit comme ça. Donc c’est un peu bizarre de me voir avec un arc. » Honnête, certes, mais tout de même calme. Je ne critiquais pas, je ne venais qu’apporter mon avis, où plutôt celui de toute la communauté avec laquelle je grandis.

Chacun pouvait penser différemment, ce qui est comprenable. Chacun sait exactement la raison pour laquelle il part combattre l’ennemi. Ils ont souvent de la famille, des amis et des connaissances parmi les néphilims. Ce détail leur donne exactement la force mentale qu’il faut pour aller de l’avant sans se questionner un seul instant. Quant à moi, j’avais encore du mal à voir le lien direct entre faire respecter les lois et le bien de ma famille. Ils étaient si loin, … je n’imagine pas qu’un membre du Cercle puisse arriver à les trouver. « Un policier ne tue pas. Oui, il fait régner l’ordre, mais il n’utilise ses armes qu’en dernier recours. » La comparaison se faisait, mais certains aspects me semblaient trop différents. « L’honneur … j’ai encore un peu de mal avec ça. Je ne ressens aucune espèce d’honneur, Damon. Et l’Enclave? De ce que j’ai cru entendre, ils ont certains propos que les terrestres qualifierait facilement de racistes. » Je n’aimais voir que certains groupes de gens avaient plus de privilèges que d’autres, que l’on associait les erreurs d’un petit nombre au total d’une race. « Mais bon, vous avez vos règles. » Toujours le ‘vous’ ou le ‘vos’ … jamais le ‘nous ou le ‘nos’. Malgré mon affirmation de me sentir plus néphilim, ce n’est pas pour autant que je me décrirais comme chasseur d’ombre. Aucunement de nature violente, je préférais discuter plutôt que d’en venir aux poings. Habitude qui ne plairait peut-être pas à l’Enclave, qui sait.

Une première tentative qui fut non le moins fructueuse, vu que je réussis à décocher une flèche. Petite victoire qui me rendit le sourire. Je me sentais comme sur un nuage, sentiment fortement intensifié lorsque Damon vint reprendre l’arc. Rien qu’un contact de main suffit à me faire légèrement rougir, à me faire fuir son regard et bégayer comme une idiote. Y’a pas à dire, cette petite flamme prenait doucement sa place, et ceci n’était que le début. « Bonne … idée! » Je ne voulais pas que cette petite session s’arrête, espérant que nous puissions en arriver à s’avouer ce qu’on ressentait, question que je n’étouffe pas en imaginant le bleu de ses yeux qui me fixaient. Des idées malheureusement mises à l’écart en un clin d’œil, alors que l’alarme retentit dans l’Institut. Je regardais autour de moi, n’y comprenant rien. J’entrevis Damon déposer l’arc sur la table. Le suivre? Ce n’est pas comme si je pouvais faire quoi que ce soit d’autre, alors qu’il m’attrapa le bras. On se rendit à la salle des opérations, sans que je ne comprenne quoi que ce soit sur les écrans, me demandant ce que le système signalait, comme urgence. « Qu’est-ce qu’il se passe? » Des explications, quelque chose qui me permettrait de mettre le doigt sur la nature de l’alarme.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Ven 1 Fév - 18:37

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Damon ne voit pas les choses de la même manière de Willow, c'est difficile pour lui de les envisager sous cette tournure, tout simplement parce qu'elle se trompe. Les armes ne sont pas là pour faire la guerre, ils ne tuent pas des innocents mais bel et bien des créatures obscurs qui font du mal et font le mal autour d'elles. Et puis Damon ne tue pas par plaisir mais parce que c'est justifier, parce que cette terre doit rester propre et que les créatures obscurs n'ont pas à faire de mal aux terrestres. Il y a les accords et ces derniers doivent être respectés.

"- Nous ne nous battons pas entre nous Willow, c'est là que tu fais fausse route. Nous ne sommes pas comme les terrestres à nous faire la guerre. Valentin le voulait, il l'a fait même mais notre mission première c'est protéger les terrestres, les gens avec qui tu as grandis."

Elle n'avait pas tout à fait tors non plus vu qu'il y avait eut une sorte de grande guerre à cause de Valentin et ses idées mais disons que Damon ne voulait pas lui accorder  plus d'importance qu'elle n'en avait. Son rôle à lui n'était pas de se battre contre les siens mais uniquement protéger et garder secret cet univers duquel il venait afin que les terrestres puissent continuer à vivre tranquille sans rien savoir de ce qui se passe en réalité autour d'eux.
Damon fit une légère moue à ce qu'elle rajouta avant de lui répondre.

"- Nous avons des règles oui et les créatures obscurs doivent les respecter, tout comme nous même devons les respecter."


Il y avait aussi de méchantes sanctions pour ceux qui ne le faisait pas du côté des néphilim.

Et puis l'alarme sonna alors qu'ils allaient reprendre l'entrainement, enfin une tentative de tirer une nouvelle flèche. Damon emmena Willow avec lui jusqu'à la salle de commandement et là d'autres personnes comme eux étaient présente. Tous écoutaient les ordres et Damon comme les autres.

"- C'est l'alarme intrusion, visiblement quelque chose tente d'entrer ou est entrer. Regroupez vous et vérifier chaque entrée, chaque recoin de l'institut."

Damon n'attendit pas d'autres ordres et invita Willow à le suivre, attrapant un poignard au passage et lui donna, histoire qu'elle ait quelque chose pour se défendre au cas où.
Et puis il prit la direction qu'on lui montra et entraina Willow avec lui.
©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Lun 4 Fév - 6:44

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Grandir dans une ambiance où la violence était mal vue, où prendre les armes rimait avec guerre, mort et bain de sang, eh bien ça n’aidait en rien mon point de vue. Je laissais ce genre de devoir à ceux et celles qui s’entraînent pour ça, qui ont le cœur et l’âme du combat. Ce n’est pas tout le monde qui grandit en rêvant de devenir un soldat. Il faut avoir un certain sang froid que je ne possède pas. Faire le tri des émotions, savoir définir ce qui est justifié, … ce n’est certainement pas mon fort. Rien qu’à voir les chasseurs d’ombres revenir de leurs sorties, je me demande sincèrement comment ils font pour reprendre leur routine sans penser à ceux et celles qu’ils ont dû tuer. Coupable ou pas, cette personne peut très bien avoir une famille. Et puis on ne peut jamais être sûr de si le geste criminel commis vienne vraiment du coupable ou si quelqu’un le manipule pour éviter le blâme. En bref, il y avait beaucoup trop de possibilités, ce qui ne me donnerais jamais la certitude d’avoir fait la bonne chose. « Les terrestres se battent entre eux, c’est vrai, mais ce ne sont pas tous qui prennent les armes. Je connais des gens dont les paternels ont fait parti de l’armée depuis des générations. Pourtant, certains enfants ne suivent pas dans les pas de leurs pères, prennent leurs propres caps, même si la famille soutient que c’est dans leur sang. Je ne sais pas, si mes parents ont participé activement dans des missions, mais ce n’est pas pour autant que je devrais suivre dans leurs pas. Peut-être ne suis-je pas faite pour ça. » Je soupirais, sachant que peu importe mon entêtement, je me prouvais constamment que j’avais ça dans le sang. Je me battais contre quelque chose de déjà ancré en moi, et j’allais perdre, de toute façon.

Je m’accrochais encore à un brin de mes habitudes terrestres, ne serait-ce que pour ne pas sentir que ma part néphilim prenait de plus en plus le dessus. Et comme toute bonne terrestre qui se respecte, eh bien je questionnais souvent la véracité des gens gouvernant nos moindres lois. Et dehors de cet Institut, je regardais parfois d’un mauvais œil les dirigeants, et par ici, je n’accordais pas plus de confiance à l’Enclave. Je trouvais qu’ils ramenaient trop souvent au goût du jour le fait que les autres créatures obscures devraient se plier à ceux qui se trouvent au-dessus. Du déjà-vu, à travers les livres d’Histoire. Et vous savez ce qui arrive à chaque fois? Une rébellion. Donc à force de les rabattre, j’avais la nette impression que l’Enclave se retrouverait tôt ou tard coincée, et je ne voudrais pas être là pour assister à ça. L’honneur? Je n’en ressentais pas, que ce soit en tenant une arme ou en me définissant comme néphilim. Mon cœur était encore pris entre ces deux mondes, ce qui rendait une telle sensation de devoir accompli impossible. En voulant être honnête avec Damon, je compris vite qu’il ne le prit pas bien, ce qui me fit immédiatement regretter mes mots. « Je … je ne voulais pas critiquer ce que tu ressens. Je comprends que d’être chasseur d’ombre soit très honorable à tes yeux, et je respecte tout à fait ce sentiment. Mais je ne peux pas te mentir et dire que je le vois de la même façon … ou que je le ressens. » Au moins, il comprendrait que je ne me moque pas de son point de vue ni de ce qu’il peut ressentir. Quant à l’Enclave et aux règles … eh bien, je ne pouvais que baisser la tête, me rendant compte que je ne sortais que d’un dirigeant pour me retrouver sous les ordres d’autres. « Je sais, je sais. Je respecte les règles, mais cela ne veut pas dire que je les suis de toute bonté de cœur. » Je le faisais parce que cela protégerait ma famille et mes amis. Mais je me ferais absolument l’avocate des terrestres, si l’Enclave venait à les critiquer.

On allait continuer ce petit entraînement impromptu lorsque soudainement, l’alarme sonna, nous alertant de façon immédiate. Laissant arc et flèches sur la table plus loin, Damon m’emmena jusqu’à la salle de commandement, là où se trouvaient plusieurs chasseurs d’ombres. Tout le monde resta à l’écoute des ordres. J’en fis autant, ne me voyant pas partir alors que l’incompréhension se lisait dans le regard de certains. Une intrusion. Quelqu’un ou quelque chose essayait de s’infiltrer ou avait réussi. On nous demanda de se regrouper et vérifier chaque recoin de l’Institut. Dès que la nouvelle tomba, je suivis Damon, qui me donna au passage un poignard. « Mais … » Je protestais sans grande ambition, sachant que sortir sans protection serait un vrai suicide. J’agrippais donc l’arme, très peu rassurée de ce qu’on trouverait. Je ne pouvais qu’espérer à une fausse alarme, et qu’en fait, ce ne soit qu’un chien errant qui l’est activé. Malgré les runes et le poignard, je ne me sentais pas mentalement prête à affronter qui que ce soit.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Lun 4 Fév - 17:30

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Willow était difficile à suivre parfois et Damon avait déjà jeté les armes depuis bien longtemps avec elle, mais là difficile de ne pas réagir et surtout de ne pas essayer de lui faire comprendre son point de vue. Elle ne semblait pas comprendre qu'ils ne tuaient que ceux qui faisaient du mal aux leurs ou aux terrestres, ce n'était pas pour rien qu'il y avait des lois à respecter et les démons ou d'autres créatures obscurs ne les respectaient pensant qu'ils passeraient à la trappe et que les shadowhunters les laisseraient faire.

"- On ne tue pas pour le plaisir, en général si on tue c'est parce que la créature est un danger pour les autres. Et je connais quelques créatures qui n'ont rien fait de mal et à qui on laisse la totale liberté de leurs mouvements. Du moment qu'elles respectent les lois et qu'elles ne font de mal à personne."

Il espérait vraiment qu'elle arriverait à comprendre qu'ils n'étaient pas des tueurs sanguinaire sans aucun sens de l'honneur, parce que c'était loin d'être le cas.

Puis l'alarme sonna dans tout l'institut et ils durent abandonner ce qu'ils faisaient pour se rendre au poste de contrôle et prendre les ordres sur ce qu'ils devaient faire ou non et la menace qui pesait sur l'institut. Damon emmena ensuite Willow avec lui tout simplement parce qu'il serait plus tranquille si la demoiselle était à ses côtés plutôt que seule dans l'institut et tant qu'il ne saurait si l'alerte était justifiée il préférait qu'il en soit ainsi. Surtout qu'en plus, même s'il avait été mal à l'aise durant cette petite séance de tir, il avait ressentit des trucs qu'il ne pouvait pas définir mais dont il avait une idée alors l'abandonner seule à son sort pour le moment il n'en était pas question.

"- On va juste aller vérifier ce qu'il en est et puis de toute façon avec un peu de chance on ne verra rien. On est assez nombreux ici pour qu'une seule personne s'occupe de ce qui a déclencher l'alarme en plus."

Damon conduisit Willow dans un secteur de l'institut qu'elle ne devait pas connaitre mais où plusieurs d'entre eux étaient parti, l'endroit était assez vaste et ils pourraient participer à cette petite chasse aux sorcières sans craindre d'être pris à revers. Sans vraiment s'en rendre compte la main de Damon attrapa celle de Willow afin de la rassurer mais aussi de la garder auprès de lui pendant cette petite inspection.

"- Reste toujours sur tes gardes, observe le moindre recoin, certaines créatures sont assez futées et réussissent à passer sans être vu, mais quoi que ce soit notre système l'a repéré donc elle ne devrait pas faire long feu entre ces murs."

Et Damon était vraiment aux aguets prêt à bondir sur la moindre créature suspecte, ce qui n'était peu être pas le cas de Willow, mais au moins comme ça elle pourrait voir comment les choses se passent en temps réel. L'alarme retentissait toujours preuve que rien n'avait encore été trouvé.

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mar 5 Fév - 6:24

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Rare sont ceux qui, à ce jour, ne me voient pas comme un cas désespéré. La plupart ont jeté les armes, se sont vite découragés, à force de critiques et d’un point de vue complètement opposé au leur. Cette conversation-ci servait d’exemple clair de ce que je percevais, quant à certaines de leur façon de vivre. Depuis quand entraîne-t-on quelqu’un depuis l’enfance à manier une arme? Non mais franchement, ne me dites pas que ce n’est qu’une précaution. Les néphilims baignaient dans cette ambiance depuis si longtemps, plus rien ne devait me surprendre. Pourtant, c’en était toujours le cas, alors que j’entendis Damon parler d’honneur vis-à-vis le rôle qui leur est donné. J’imagine que les policiers, les pompiers, les soldats … tout le monde ressent ce genre d’émotion, dès qu’ils démarrent leur journée au travail. Il y avait cependant une énorme différence, entre eux et moi; je ne ferais guère de mal à une foutue mouche. Comment croyait-il que je serais capable de brandir une arme et attaquer mon ennemi sans aucune hésitation? S’il jouait sur ses ‘instinct’ ou sur ses ‘impressions’, j’ai bien peur qu’il soit complètement perdu. Oui, les sessions d’entraînement devenaient plus fréquentes, mais j’essayais de le percevoir comme des exercices physiques visant à me tenir en forme. « Ne le prends pas mal, Damon. Je n’ai jamais voulu sous-entendre que vous êtes des tueurs sanguinaires. Je parle juste pour moi, je dis simplement ça parce que je suis quelqu’un qui règle les choses avec des mots. Pour le mettre très simplement, je préfère le crayon à l’épée. » Écrire, négocier verbalement ou par écrit. Je n’en venais carrément jamais aux poings, à part si je me trouvais dans un cas vraiment désespéré. Heureusement pour moi, je n’avais jamais connu de moment tel.

Et merde! J’aurais dû me taire, à la place de penser à ce genre de trucs. Le destin qui se joue de moi, encore une fois. L’alarme résonne dans l’Institut, les chasseurs d’ombres présents délaissent leurs activités pour se rendre au poste de contrôle. Eh bien, je me pratiquerais à l’arc une prochaine fois. De toute façon, la seule pensée qui me traversait l’esprit en ce moment, c’était de comprendre la raison d’un tel vacarme. On n’eut droit qu’à des ordres très brefs, et une explication assez banale. Intrusion? Ne devrait-on pas rappeler les renforts? J’appris rapidement qu’en réalité, nous étions les renforts. Séparés en groupes, nous devions faire le tour de l’Institut, à la recherche du mystère derrière ce son de plus en plus assourdissant. Je n’eus guère le temps de poser des questions, alors que tout le monde se sépara en duo ou en quatuor. Damon m’invita à le suivre, me donnant un poignard par la même occasion. Il n’y avait rien de mieux pour se protéger … n’est-ce pas? Je me permis de lâcher une courte protestation, aucunement rassurée de ce qui pourrait suivre. « J’espère sincèrement que tu ais raison. Je préférai ne pas avoir à croiser un ennemi dans les prochaines minutes. »

Je ne sais pas où on se trouvait. Une section de cet endroit encore inexplorée. Comme quoi je n’avais pas fini de découvrir l’Institut, avec tout ces recoins cachés et ses salles interdites aux plus jeunes. Je m’approchais à pas de loup, craignant qu’on se fasse attaquer par … par … eh bien, rendu au point où j’en suis, ce pourrait être n’importe quoi! On peut dire que j’étais un véritable paquet de nerfs, mais étrangement, le stress retomba lorsque je sentis qu’on se tenait les mains. Certes, il ne s’agit pas d’une solution miracle. Néanmoins, je savais qu’il me protégerait, ce qui enleva un poids horrible que je traînais souvent sur mes épaules, dans des situations pareilles. En contrepartie, il me donna quelques conseils, profitant de l’occasion pour remettre au goût du jour ce qu’on lui avait apprit auparavant. « D’ac… d’acco… d’accord. » J’agrippais plus fermement mon poignard, non pas par protection, si ce n’est que pour faire évacuer la panique qui me figeait presque sur place.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mar 5 Fév - 8:26

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Ce n'était pas toujours évident de discuter avec Willow, ça, Damon l'avait bien compris mais il ne pouvait pas non plus lui laisser penser qu'ils étaient les méchants de l'histoire ou bien encore des monstres sanguinaire qui tuaient tout se qui ne pensait pas comme eux. C'était loin d'être le cas et il fallait que les choses soient claires pour elle à ce niveau là. Ses parents étaient parti, avait quitté ce monde pour aller se réfugier chez les terrestres, chose qu'elle ne comprenait pas, supposant sans doute qu'ils l'avaient fait justement pour fuir les règles de l'enclave ou sa façon d'être. Mais Damon était persuadé que c'était pour une toute autre raison, la protéger elle du cercle, parce qu'à l'époque le cercle était très actif avec de nombreux membres. Et il était même possible qu'ils en aient fait parti et qu'ils aient fuit pour cette raison.

"- Je comprends mais dans notre monde nous ne pouvons pas régler les problèmes par les mots. Certains démons n'en ont que faire de discuter, tout ce qu'ils veulent c'est détruire et faire le mal. S'en prendre aux terrestres je n'accepte pas ça."

Et Damon était fier d'être ce qu'il est tout simplement parce qu'il estime faire le bien et permettre aux terrestres de continuer à tout ignorer de ce qui se trame en réalité dans le monde dans lequel ils vivent.

Puis la discussion tourna court et la réalité les rattrapa. C'est donc avec milles précautions que Damon l'accompagna dans une zone qu'il fallait vérifier, histoire de voir s'il y avait vraiment quelque chose qui avait fait tinter l'alarme de l'institut. Damon serra la main de Willow pour l'encourager à continuer d'avancer, à avoir confiance en lui mais aussi pour la garder auprès de lui parce que c'était plus simple comme ça afin de garder un oeil sur elle.
Ils avancèrent ainsi pendant de longues minutes, restant aux aguets afin d'éviter de se faire surprendre et puis après plusieurs minutes l'alarme s'arrêta et le calme revint aux oreilles de chacun. Damon regarda Willow et lui dit tout en souriant, soulagé.

"- Tu vois c'est fini."

Et puis il se rendit compte qu'il tenait la main de la jeune femme et se dit qu'il était temps de la lâcher puisqu'il n'y avait plus de raison de le faire, ils étaient en sécurité maintenant. Donc il lui lâcha la main après avoir porté son regard sur leurs mains et se sentit un peu bête de lui avoir pris la main. Elle n'était pas une gamine et elle n'avait pas vraiment besoin qu'on la tienne par la main, mais sur le coup il n'avait pas réfléchi.

"- Désolé si je t'ai un peu forcé la main à me suivre mais de toute façon tu n'avais pas le choix, étant à l'institut dans des moments pareils tu dois toi aussi participer à ce genre de mission."

Même si c'était loin d'être une mission, faire en sorte que l'institut soit sur faisait aussi parti de leur travail. Vivant là, il fallait quand même qu'ils participent à certaines choses et Willow ne faisait pas exception.

"- Je te raccompagne à ta chambre, à moins que tu veuilles reprendre le tir à l'arc."

Damon ne pouvait pas la laisser là toute seule, elle ne connaissait pas l'endroit, il se devait donc de la raccompagner au moins jusqu'à sa chambre ou à l'endroit où elle désirait aller.

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mar 12 Fév - 6:36

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Il ne servait à rien de chercher une quelconque excuse valable. Parler avec moi, ce n’était pas facilement. Plusieurs élèves et profs pourraient témoigner à ce propos, quoique dans le cas de Damon, il entendait certainement les pires commentaires de tous. Certes, je ne le pointais pas du doigt, mais en soit, puisque les chasseurs d’ombres sentent qu’ils forment une famille unie, mes paroles l’attaquaient indirectement. Je me suis mal exprimée, pour tout vous dire. Mes intentions n’étaient pas de les accuser d’être des monstres, ou de jouer le rôle des méchants. J’imagine seulement que si mes parents biologiques ont pris la poudre d’escampette et ne m’ont jamais fait allusion au monde obscur, c’est peut-être parce qu’ils ne partageaient pas le point de vue de tout le monde. J’utilisais cette présomptueuse hypothèse pour y rattacher la raison de mon dédain pour les armes, et pour tout ce qui est relatif aux missions. La vérité, pourtant, c’est que je n’ai aucune idée du pourquoi de leur exil. Il n’y avait aucune source d’informations, personne dans les alentours pour m’en apprendre plus à leur propos. Retour à la case zéro, sans savoir si ma famille aurait vraiment voulu que je me retrouve ici. « Je ne veux pas qu’il arrive quoi que ce soit aux terrestres. Mais … oh et puis zut, ça me rend nerveuse, de penser que j’vais devoir me retrouver devant ces démons. Qu’est-ce que je fais, si la peur me paralyse? » Malgré les runes, là il s’agissait de stratégie, de bonnes connaissances et d’une certaine assurance. Ils pensent tous et toutes de cette forme, dès qu’ils partent en mission. La première pensée qui me vient à l’esprit à chaque fois, c’est si je reviendrais en un morceau ou pas.

L’alarme tonna soudainement, mettant immédiatement fin à cette discussion. Je ne pus malheureusement pas m’échapper à ce qui sembla être une mission. Bon, il ne serait pas conseillable pour moi de me plaindre, vu que dans ce cas-ci, on resterait à l’intérieur de l’Institut, vérifiant chaque recoin, à la recherche de ce qui aurait déclenché le système. Et puis comment me sentir si nerveuse, alors que Damon me serrait la main, m’encourageant ainsi à avancer, à lui faire confiance. Je tenais mal le poignard qu’il m’avait donné, mais je le gardais non loin, essayant de regarder un peu partout. Heureusement pour tout le monde, l’alarme s’arrêta après ce qui sembla être une éternité. Je pus soupirer de soulagement, moi qui avais commencé à respirer de façon plus discrète jusqu’alors. Damon parut tout aussi satisfait du silence, car il s’exprima avec un petit sourire satisfait. Je hochais de la tête, souriant à mon tour. Fini. Une frousse de moins! Mais … mais quelque chose clochait. Je cherchais à mettre le doigt sur ce qui n’allait pas, zyeutant un peu les alentours, jusqu’à ce que je ne sente Damon me lâcher la main. Alors c’est ça! Ce pourrait-il que … mes sentiments … une énergie qui nous parcourent à tout les deux? « Je … j’espère seulement que je serais moins anxieuse la prochaine fois. Ça n’aide pas à bien faire les choses, quand on se sent comme ça. » Cela ne s’annonçait pas super, que de devoir participer à des trucs pareils si je me trouvais ici. Autant essayer de passer le plus de temps possible à l’extérieur, dans ce cas.

Pessimiste, je sais. Je vivais là, donc c’est normal qu’on soit dans l’obligation de participer à ce genre d’évènements. Néanmoins, je ne sais pas si je pouvais réellement aider qui que ce soit. Est-ce que quelqu’un voudrait vraiment de quelqu’un qui sursaute et qui panique? Ou alors qui tient ses armes en tremblant des mains, parce qu’elle ne sait pas trop comment les tenir ou de s’en servir? « Je devrais probablement … aller me reposer… » Incertaine de si c’était le bon choix. Me rendant compte que des lacunes pareilles, je ne les rattraperais pas tant que je ne me pousserais pas à fond afin de me sortir de ma propre zone de confort. « Non, tu sais quoi? Je … je veux voir l’armurerie, avant d’aller dans ma chambre. » Je voulais voir ses armes, je voulais affronter ce dédain une fois pour toutes.
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mar 12 Fév - 9:46

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Pas toujours facile à comprendre la demi terrestre, parce qu'au fond c'est un peu ce qu'elle était. Elle revendiquait quelque chose qu'elle n'était pas vraiment, avoir été élevé chez les terrestre ne faisait pas d'elle l'une d'entre eux mais Damon commençait à mieux comprendre son point de vue, même s'il ne le comprendrait jamais vraiment. Ayant vécu dans deux mondes différents il est clair qu'ils ne pouvaient pas se comprendre et heureusement que Damon n'était pas borné comme certains d'entre eux parce que sinon la discussion serait plus que stérile et Willow serait toujours toute seule à force. Il était bien content parfois de ne pas avoir baissé les bras sauf quand elle sous entendait qu'ils étaient des montres et qu'ils liquidaient les races de créatures qui étaient différentes d'eux. Pour Damon ça n'avait rien à voir avec cette manière de voir les choses. Ce n'était pas des meurtres mais juste une façon de rendre le monde meilleur, tout simplement parce qu'il y avait des lois et que ces créatures là ne comptaient pas respecter les lois. Dans ce monde pas de prison, pas de procès mais une extermination oui mais de la vermine, les créatures les plus intelligentes elles respectaient un minimum les lois parce qu'elles savaient bien qu'elles risquaient gros. Mais aller faire comprendre ce moins de vu à une jeune femme qui n'a jamais vécu parmi vous, difficile, parce qu'elle n'a pas été bercé dans cette manière de faire, de vivre. Non, Damon n'accepte pas vraiment la critique, du moins pas celle-là et bien sur ils pourraient en discuter pendant des mois, des années qu'ils ne seraient jamais d'accord, parce qu'elle semble tellement bornée, tellement attaché à des valeurs obsolètes. Heureusement pour elle qu'il est tolérant et apprécie les terrestres pour ce qu'ils sont mais aussi pour ce qu'il fait pour eux. Lui est fier et ce qu'il fait, ce n'est pas le cas de tous les chasseurs d'ombres, mais il ne prend pas de haut les terrestres contrairement à certains. Il ne les considèrent pas totalement non plus comme ses égaux mais disons qu'il est moins tranché que certains qui les méprises carrément.

Par chance pour Willow la discussion se termine parce qu'ils doivent faire autre chose de bien plus urgent et important. Tout semble revenir rapidement dans l'ordre et même si Damon ne c'était pas rendu compte qu'il tenait la main de Willow il finit par la lâcher quand il s'en aperçoit. Il essai de faire comme si de rien n'était, comme s'il s'en fichait pas mal des sensations que la présence de la jeune femme lui procure parce qu'il n'a pas le temps de se prendre la tête avec ce qu'il ressent mais ce n'est pas évident d'ignorer ça. Tout simplement parce que c'est de plus en plus présent et que ça commence à le travailler, à le miner bien plus qu'il ne pouvait penser ça possible.

"- T'en fais pas, à force tu prendras de l'assurance."


Ben oui quoi c'est en faisant qu'on apprend et donc plus elle participera à ce genre de chose plus elle sera à l'aise. C'est simple comme bonjour et d'une logique implacable, elle qui aime la logique.
Vu qu'ils sont loin des endroits de l'institut qu'elle connait bien, Damon lui propose de la raccompagner et sa réponse le surprend. Il ne s'attendait vraiment pas à ça. Du coup et bien il l'invite à le suivre, déjà pour retourner dans les couloirs qu'elle connait mais aussi pour lui servir de guide une fois dans l'armurerie.

C'est une immense pièce avec des centaines d'armes de toute sorte, mais des armes blanches essentiellement. De quoi faire tourner la tête à une personne comme elle, vu qu'elle dit ne pas aimer les armes. D'ailleurs en parlant d'arme, Damon lui reprend le poignard qu'il lui avait confié un peu plus tôt.

"- Je crois que tu n'en auras plus besoin avant un petit moment."


Et il lui sourit afin qu'elle sente un peu plus à l'aise puis ajoute.

"- Ca va, ça ne te fait pas trop tourner la tête ? en tout cas sache que ses armes ont été forgés par des êtres d'exception, les soeurs de fer et avec un alliage bien particulier. Certaines sont plus anciennes qu'on ne peut l'imaginer."

Les armes ne sont jamais perdu mais réutiliser de génération en génération après avoir été remise en état pour certaines mais dans ce monde rien ne se perd. Et peu être même que l'une des arme présente a appartenu à l'un des parents de Willow, mais ça Damon ne saurait le dire.

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mer 13 Fév - 6:05

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Au point où j’en suis, je ne sais pas si mes revendications terrestres sont si tangibles que ça. Avec les runes sur mon corps, il serait difficile de ne pas me définir comme néphilim, quoique mon coeur se tordait quand je me mets à penser ainsi. Oui, je sais, je le vois doucement, que le changement opère, que je perds peu à peu de mes habitudes terrestres. J’hésite à parler avec mes amis avant les cours, je ne me sens plus tant concerner par toutes leurs histoires. Pire encore, depuis quelques jours, je n’arrête pas de m’énerver, quand je les entends se plaindre de leur vie, alors qu’elle n’est pas si compliquée que ça. Le reflet que je revisite à chaque matin, à mon réveil, me dévoile que je ne suis plus la même Willow qu’avant. Mais malgré tout cela, je ne peux me résoudre à tourner la page ou à abandonner mes proches, juste pour leur protection. Il me faut cet aspect familial, cette interaction avec des gens qui me connaissent bien. Ici, je me suis fait quelques amis, mais rien de comparable. Puis il me manquerait la pièce la plus importante; mes parents. Où seront ces réunions de famille, quand je couperais les ponts? Les autres chasseurs d’ombres disent me connaître, me comprendre, mais le fait est qu’ils ne m’ont rencontré que depuis mon arrivée impromptue devant l’Institut. Il y a tout une partie de ma vie personnelle dont ils ne sont pas au courant. Donc oui, avec une telle façon de voir et percevoir les choses, on ne devrait guère s’étonner de me décrire comme terrestre ou même demi-terrestre. Je n’ai pas l’âme guerrière, je n’aime pas faire régner les lois, je préfère juste les subir. Un rôle de chasseur d’ombre qui ne m’allait pas comme un gant, comparativement à la plupart des gens dans les alentours, qui avaient tout un bagage de connaissances.

Je préférais ne pas argumenter avec Damon trop longtemps, et heureusement, l’alarme s’occupa d’interrompre notre conversation. On partit chercher dans les environs la raison d’un tel signal d’alerte, mais après plusieurs minutes, le calme revint. C’est sans l’adrénaline dans ses veines, et moi sans ma peur, qu’on remarqua tour à tour nos mains. Dans une poigne assez solide, on pourrait facilement se faire une idée précise de tout cela. Quant à moi, il serait impossible de nier les battements de cœur plus rapides, preuve qu’un simple contact avec Damon me faisait tout un effet. De l’amour? Je ne sais pas, je ne pourrais m’en assurer que lorsque le temps viendra. « Quand, Damon, c’est ça, mon problème! Je déteste me sentir à des kilomètres et des kilomètres de distance des autres. Bordel, quand même un enfant de 12 ans se dit prêt à affronter les démons, alors que dans la même salle de cours, t’as une fille de 22 ans qui panique dès qu’elle y pense … c’pas idéal, niveau encouragement. » L’Institut était bel et bien le seul endroit où je n’avais pas le même âge que le restant des élèves présents. On aurait dit que j’ai échoué chaque examen, et que j’ai dû reprendre le cours pendant des années.

Aux grands maux, les grands remèdes. Il n’y avait pas de façon plus douce niveau confiance en moi, que d’affronter mes peurs avant qu’elles ne m’engloutissent. Ainsi, je revins sur son offre, et proposa d’aller faire un tour à l’armurerie avant de retourner dans ma chambre. À en voir les traits de son visage, il me parut surpris de ma réponse. Bah quoi? Je suis toujours pleine de surprise. Heureusement, il accepta ma demande, en m’invitant à le suivre, puisque nous étions dans un recoin de l’Institut que je ne connaissais pas. On se rendit rapidement à l’armurerie, une pièce immense, où on pouvait facilement retrouver des centaines et des centaines d’armes. Justement, en parlant du sujet … c’est que je tenais encore le poignard qu’il m’avait prêté un peu plus tôt! Je le lui redonnais sans hésiter une seule seconde, la tête me tournant un peu face à tout ce que j’apercevais. Quelle chance d’être ici avec lui. Son sourire et sa gentillesse me donnaient le courage de ne pas partir de l’endroit en courant. « Je … j’essaie de ne pas trop y penser. » Mais je n’étais pas venue dans cette pièce que pour y entrer et en sortir aussitôt. Je me forçais donc à faire quelques pas, à regarder un peu les murs et les armes. Je l’écoutais également confier l’origine de tout ce qui se trouvait dans l’armurerie. « Des sœurs de fer? Un alliage particulier? Anciennes? Y’a pas à dire, s’il s’agissait d’un cours d’Histoire, tout simplement, je serais super intéressée. Mais là on parle d’arm… » Mon regard s’arrêta sur une arme en particulier, quelque chose dont la passionnée d’Égypte en moi ne pouvait pas retirer les yeux. On aurait dit un … un khépesh. Indéniable, en fait, quand on observe la lame en demi-cercle. Pourtant, celui que je scrutais n’avais rien de très égyptien. On aurait dit que quelqu’un avait amélioré l’arme. Je ne pouvais croire mes yeux. Damon avait bien raison, quand il disait que certaines armes pouvaient être anciennes, car même si celle-ci ne ressemblaient pas les khépesh retrouvés dans les diverses tombes des pharaons, les ressemblances étaient indéniables.  
©️ nightgaunt


Le khépesh:
 



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Mer 13 Fév - 10:34

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
C'est étonnant quand même de voir Willow faire marche arrière à chaque pas en avant, quand on sait avec quelle aisance et rapidité c'est adapté Clary. Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences et le fait qu'elle ait été retrouvé ne change pas grand chose, elle est différente et réfractaire aussi. Damon ne peut pas faire grand chose pour elle, mise à part l'aider un peu mais ça c'est uniquement à la condition qu'elle accepte son aide et ce n'est pas tous les jours la fête à ce niveau là. Parfois elle accepte, parfois elle l'envoie chier, bien que depuis un moment maintenant ça va mieux entre eux ce n'est malgré tout pas évident. Alors que lui répondre quand elle se plaint d'être plus nulle qu'un jeune adolescent. Damon fait une légère grimace avant de hausser les épaules et de lui dire, d'un air tout à fait incertain.

"- Je sais pas... je pense que tu es la seule à pouvoir répondre à cette question. Peu être quand tu te sentiras prête ou que tu accepteras véritablement celle que tu es."

Après tout tout le monde est différent et Damon n'a pas la science infuse, il ne peut pas donc pas lui faire de prédiction et personne ne le peut d'ailleurs.
Il est surpris de voir qu'elle lui propose d'aller faire un tour à l'armurerie, endroit où elle n'a probablement jamais mis les pieds mais l'y conduit malgré tout. Elle qui n'aime pas les armes est servit, parce qu'il y en a des tas, de tous les genres. Et il y en a même que Damon ne saurait pas manier.

"- Oui, les soeurs de fer, comme les frères silencieux, ce sont des néphilim tout comme nous mais qui ont voué leurs vies à quelque chose de totalement différent mais de très utile aussi."

Difficile d'expliquer ce que sont ses personnes. Ce qui est sur c'est qu'ils sont respectés autant les soeurs que les frères. Damon aurait sans doute aimé les rejoindre quand il était plus jeune mais vouer toute sa vie au silence et surtout ne pas pouvoir se battre et défendre les terrestres lui était impensable.
Damon se mit à regarder l'arme qu'elle observait et eut un léger sourire avant de lui dire, d'un air un peu ennuyé.

"- Oh, alors celle-là si tu veux pouvoir l'utiliser il va falloir que tu deviennes une pro du corps à corps. C'est une arme particulière, personnellement je ne saurais pas utiliser tout son potentiel."

Pas assez entraine à ce niveau là, trop compliqué, Damon préfère largement les armes qu'il utilise déjà et qu'il maitrise parfaitement. Si vraiment elle a été attiré par cette arme c'est qu'il y a une raison, mais c'est amusant de voir que c'est une arme difficile à manier et qui demande beaucoup d'expérience, d'endurance et de dextérité qu'elle a regardé en premier.

©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Jeu 14 Fév - 6:14

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Chaque petit progrès semblait perdre en force dès que je me mettais à réfléchir de long en large. Rien à voir avec Clary, qui s’est adapté en un rien de temps. Je ne sais pas comment elle fait pour ne pas repenser à ce qu’elle faisait auparavant, à cette routine au combien plus stable. Un avantage, quand même, à ce que sa mère soit présente pendant un long moment. Cela lui a permit d’obtenir les réponses que moi je me posais, et le support moral de la famille. En échange de cette vie de néphilim, je n’aurais pas le choix que de couper les ponts, avec mes parents adoptifs, chose qui se révèlerait ardu, voire impossible. Que deviendrais-je après? Je n’aurais plus ce support moral, les bon conseils maternels, … il me faudrait véritablement m’en remettre à moi-même. La solitude qui ne m’allait pas comme un gant, mais qui serait ma seule issue, vu le peu d’interactions avec les gens du coin. Trop de choses nous séparaient pour que j’arrive à avoir une conversation avec les autres. Ils en revenaient toujours à des sujets très pertinents au monde obscur, aux chasseurs d’ombres ou à l’Enclave, alors que je n’étais au courant que de peu. Ça, ou alors j’avais évité de lire ces sujets, car ils ne m’intéressaient pas. Pas si bonne élève, lorsque je me trouvais à l’institut, ce qui expliquait pourquoi les plus jeunes néphilims dans mes cours semblaient terminer plus rapidement que moi. Une comparaison qui ne plu guère à Damon, visiblement, puisqu’il grimaça avant d’hausser les épaules. « Si ça ne tient qu’à moi, alors il n’y aura pas de date de fin. Me sentir prête? Je reconnais à peine la personne que je vois dans le miroir quand je me lève à présent. Je suis une inconnue à mes propres yeux. Il y a quelques mois encore, j’étais la Willow qui aimait prendre de l’avance sur ses travaux à remettre, et qui profitait de ses congés de devoirs pour aller au cinéma ou pour écouter des séries à longueur de journée. » Sortir, simplement pour aller passer une soirée tranquille, voir la liste de nouveaux films et m’acheter un billet. Je n’avais pas à me soucier d’entraînements, du Cercle, de démons …

Il fallait pourtant que je franchisse le pas, que je me pousse dans le dos pour ne pas passer le restant de ma vie dans cet entre-deux. J’étais complètement incertaine du bon ou du mauvais choix, mais j’essayais d’explorer tous les côtés du quotidien d’un chasseur d’ombre. Ainsi, malgré mon dégoût pour les armes, pour ce qu’elles pouvaient représenter, je proposais à Damon d’aller faire un tour à l’armurerie. Surprenant, je sais. Une décision qui le surprit, visiblement, quoiqu’il acceptât de me montrer les lieux. Il m’informa même de l’origine des armes qui nous entouraient, alors qu’on entra dans la pièce. « Ah, je vois. Tous des néphilims, mais qui ont décidé de partir vers une autre branche que celle des chasseurs d’ombres. Écoute, sur ce point, je ne peux pas vraiment les critiquer. » S’il y avait un autre poste, du genre recherchiste, je prendrais bien. Ce ne sera qu’en avançant que j’en apprendrais plus. Pensée qui me fit un léger pincement au cœur. Pourquoi diable est-ce que chaque décision à prendre revenait toujours à ce fait? C’est la logique, je sais bien. Pourtant, on aurait dit que quelqu’un s’amusera à me le remettre sous le nez, que je ne pourrais rien faire, que je ne pourrais pas prendre de décision importante sans accepter de suivre plus attentivement les cours, et de faire tomber les murs que j’érige à chaque fois.

Ironie, oh douce ironie, quand tu nous tiens. Voilà que je critiquais tout à l’heure les armes, que je dis ne pas vouloir les manipuler. Néanmoins, mon regard finit par se fixer sur un objet en particulier. Je me replongeais alors dans ma douce adolescence, où je me gavais de livres d’Histoire, mais surtout, d’Égyptologie. J’avais une obsession, c’est bien vrai, et dans ce cas-ci, elle pourrait se révéler de trop, puisque Damon m’informa des étapes nécessaires à ce que je puisse utiliser le khépesh. Il ajouta ne pas savoir l’utiliser à son plein potentiel, vu sa particularité. « C’est … c’est un khépesh. » Je me rapprochai de l’arme comme si j’étais dans un musée, et qu’elle se trouvait derrière une vitre de glace. « On dirait une version améliorée de celui qu’on a retrouvé, de Ramsès II et qui se trouve au musée du Louvre. » Mes yeux étaient réellement rivés dessus. Serait-ce vraiment le destin, que la première arme que je remarque et ne fige pas de terreur en la voyant, soit celle provenant de l’Égypte Antique? « Une … pro du corps-à-corps … alors-là, c’est pas gagné … » Prenant en considération ce qu’il me disait, je doutais pouvoir un jour tenir cette arme dans mes mains, et savoir la manier. Non mais comment croyais-je en arriver à ce point? À la base, je ne faisais rien pour demander à la tenir, ou à la voir de plus prêt. J’avais encore cette boule dans l’estomac, lorsque je me voyais utiliser un quelconque moyen de défense qui ne soit pas un spray au gaz de poivre.   
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Jeu 14 Fév - 8:38

Damon Hendricks
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 207
Autres Comptes : [url=]Prénom Nom[/url] +[url=#]Prénom Nom[/url]
Crédits : LetMeHelp
Suit : L'Enclave
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
Essayer de comprendre ou tout du moins de compatir c'est la seule chose que Damon peut faire pour l'aider à présent. De toute façon il a bien compris qu'ils ne seront jamais d'accord alors à quoi bon vouloir absolument la changer. Elle ira à son rythme et c'est d'ailleurs ce qu'il fait à présent, la suivre à son rythme en essayant de ne pas trop la chambouler. Elle doit juste accepter certaines choses qu'elle ne semble pas encore prête à accepter mais ça viendra, elle doit se laisser du temps. Et il pose simplement sa main sur son épaule, histoire de faire un geste compatissant puisque c'est tout ce qu'il peut faire pour elle à ce moment précis. Il retirera sa main juste après avoir parlé.

"- T'en fais pas, laisse toi le temps, ça viendra."


Un jour surement elle aura un déclic espérons juste que ce jour là elle ne sera pas attaqué par quelque chose de trop agressif voir mortel. Mais ça viendra, il en est persuadé.

Et puis les voilà dans l'armurerie et Damon est surpris de la voir s'intéresser aux armes vu qu'elle ne semblait pourtant pas la apprécier, il n'y avait qu'à entendre son discours un peu plus tôt à ce propos.

"- Ils savent se battre aussi tu sais."


Ce que rajoute Damon histoire qu'elle comprenne bien que même s'ils n'ont pas choisi la voie des chasseurs d'ombres ils n'en restent pas moins tout à fait capable de se défendre et de tuer les démons qui tenteraient de leur vouloir du mal. Parce que dans cet univers personne n'est à l'abri. Absolument personne.
Elle semble vraiment s'intéresser de très près à cette arme et pour un peu Damon lui proposerait bien de la prendre en main mais elle est coupante et il a peur qu'elle se fasse mal en fait, vu qu'elle n'est pas à l'aise avec les armes. Alors il lui dit simplement.

"- C'est surement une des arme les plus tranchantes qu'on ait ici, donc il faut être vraiment doué pour l'utiliser correctement."

Et il lui fait une légère moue, peu être qu'elle comprendra le sous entendu qui sait. Parce que ce n'est pas le genre d'arme avec laquelle on s'entraine à plusieurs, c'est plutôt tout seul ou bien alors carrément en temps réel. Et puis il ajoute.

"- Je pense que tu devrais rejoindre ta chambre histoire de te reposer un peu, tu as eu pas mal d'émotions pour la journée non ?"

Ce n'est pas qu'il ne veut pas continuer à rester avec elle, oh ça non, c'est un plaisir d'être avec elle quand elle est de bonne humeur. C'est juste qu'il n'a pas terminé son entrainement, qu'elle a fait pas mal de nouvelles choses et qu'elle a de quoi ruminer pendant toute la semaine et comme il sait qu'elle ne va pas cesser de se torturer l'esprit justement, le mieux c'est quand même qu'elle se repose un peu les méninges.

"- Tu devrais peu être faire une sortie ... cinéma.."

Chose qu'il n'a jamais fait lui, il ne sait d'ailleurs pas trop ce que c'est mise à part qu'il a déjà mis les pieds dans un cinéma pour l'en débarrasser d'un démon qui s'y trouvait.
©️ nightgaunt


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   Ven 15 Fév - 6:22

Willow C. Saunders
Sous l'oeil de Raziel
Date d'inscription : 17/11/2018
Messages : 110
Pseudo : missychronicles
Autres Comptes : Aucun
Crédits : delreys. (vava)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : étudiante en langues/apprentie shadowhunter
Localisation : New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec : [url=#]Prénom Nom[/url]
De : [url=#]Prénom Nom[/url]

you are the only exception to me
my heart is bigger than the distance between us
S’il y a bien un trait de la personnalité de Damon qui m’a touché, c’est son cœur d’or. Il était l’un des seuls à ne pas essayer de clore une conversation en affirmant avoir raison. Ah, certains des profs pouvaient sincèrement me taper sur les nerfs, en forçant la main, en voulant que le changement s’opère tout de suite. Ils se basaient beaucoup trop sur Clary, estimant que si la jeune femme avait été capable de s’adapter aussi facilement, que je me dois d’en faire autant. Pas étonnant qu’après ça, les conflits éclatent et la distance se créer. Un mélange de mon incapacité à me voir en tant que néphilim et la frustration des profs, devant une élève non-coopérative. Mais … mais Damon ne fit pas ça. Malgré les insultes, malgré ma froideur, il ne renonça pas, me donnant conseil après conseil, puis reculant quand il sent que les choses s’enveniment. En tout cas, on ne peut pas dire que la raison de cette entente entre nous deux est sortie de nulle part. Oserais-je même dire que ce sentiment de respect se transformait doucement en quelque chose de bien plus personnel? Je ne m’avancerais à ce propos, quoique sa main qui se posa sur mon épaule le temps d’un instant provoqua de formes palpitations. « J’espère seulement que quand ce jour viendra, je ne me sentirais pas si éloignée de la Willow d’avant. » C’est un peu comme retarder l’inévitable. Un jour ou l’autre, le déclic se fera. La seule chose que je craignais, c’est que je sois si éprise dans ce monde de fou que j’en vienne à délaisser ma part terrestre, celle que je chéris depuis toujours.

Des étapes à franchir, des habitudes qu’il me faudra oublier et d’autres que je devrais doucement mettre en place. À mon grand malheur, l’une d’elle était les armes, ou plutôt, leur maniement. Moi qui n’aimais pas devoir en user d’un quelconque objet dont l’utilité n’est que de tuer, j’allais être servi. En effet, je lui demandais de passer voir l’armurerie, proposition qu’il accepta, quoiqu’il fût autant surpris que moi. Une fois sur place, je suis choquée du nombre d’armes disponibles. La petite conversation qu’il démarre permet à ce que je ne me défile pas de l’endroit, mais à ce que je me questionne sur les diverses voies qu’un néphilim possède. « Quoi? Ils savent se battre? Mais pourquoi est-ce qu’il n’y a que moi à qui ça ne plaît pas? » J’imagine déjà la réponse. ‘Parce que j’ai été élevé hors de leurs traditions et donc, que ma façon de penser est très peu … normale à leurs yeux. Le problème, c’est que je n’arrivais pas à comprendre leur manière de décrire leur rôle. Ils sont tellement fiers de ce qu’ils font, c’est fou! Ils font régner la justice, bah c’est tant mieux. Mais de toute façon, j’en connais, des policiers qui ne sont pas super content de leur boulot. Normal, quoi!  

Mais est-ce qu’ils possèdent une arme telle que je viens d’apercevoir? Non, sûrement pas. Si ce n’était de l’état quasi-impeccable de l’arme, j’aurais presque cru qu’il s’agissait d’une relique. Étrangement guidée par mon instinct, je m’avançais en direction du khépesh, sans pour autant le tenir, pas très à l’aise avec un tel objet dans ma main, de toute façon. « M’ouais … autant la laisser-là, alors. Peut-être que quelqu’un d’autre la prendra, à la place que de la poussière s’accumule. » Je fis une moue bien plus visible que celle de Damon, éprise entre une déception de ne pas tenir le khépesh ainsi qu’une drôle d’impression. Par le biais de ces petits commentaires, essayerait-il de me pousser dans la bonne direction? Car ça ne marchait pas. Quand je sais que je n’arriverais pas à un point trop compliqué à atteindre, je reste à mi-chemin. Dans le cas de l’arme, pas sûre que je franchisse la toute dernière étape, où n’importe laquelle qui me permettrait d’essayer le khépesh. « Ouais, je crois que t’as raison. J’ai assez de préoccupations pour me tenir occupée jusqu’en l’été, avec tout ce qu’on s’est dit aujourd’hui. » Je ne ressentais pas une quelconque forme de rejet venant de lui. L’ayant dérangé pendant son entraînement, il voulait sûrement continuer encore un peu. Et puis je devais continuer à remuer toutes les questions qui se formaient, étendre ma liste des ‘pour’ et des ‘contre’ afin de savoir si je devrais réellement m’éloigner de mes proches pour leur propre sécurité.

Avais-je bien entendu? Venait-il de parler d’une sortie cinéma? Eh bien, je croyais un jour entendre un chasseur d’ombres venir me parler de films au grand écran « Ça fait longtemps que je n’y ai pas été … » Je réfléchissais aux films de disponibles. « Oh …! Je crois qu’il est vraiment trop tard pour aller au cinéma. La plupart de mes amies les ont déjà vu. Et puis ce n’est pas agréable d’écouter un film sans avoir un peu de compagnie. » Quelqu’un pour partager le pop-corn, ou qui paie pour les billets alors qu’on ne s’y attendait pas. Ça oui, c’est une sortie hors-pair! Malheureusement, une fois installée à l’Institut, je n’ai plus autant de temps pour ces sorties. Des travaux, des projets ou des lectures, ça c’est normal. Néanmoins, on dirait que les chasseurs d’ombres n’ont pas ce genre d’activités. Mais que font-ils alors? Ils se tapent dessus juste pour le plaisir et l’apprentissage? Quelle horreur!  
©️ nightgaunt



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;
Sujet: Re: you are the only exception ▽ ft. Damon   

Contenu sponsorisé

Ave Atque Vale :: New York :: Brooklyn :: L'Institut de New York
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum