RSS
RSS



 

We love the same person - ft. Céline

Sujet: We love the same person - ft. Céline   Dim 26 Mai - 13:34

Clary Fray
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 542
Pseudo : Choupinette
Autres Comptes : Tessa Gray-Herondale & Annalyne C. Asgrimonn & Amara F. Whitelaw & Jules Tudor & Calypso Cifuentes & Anakin S. Redfield
Crédits : avatar: @Gajah gif: tumblr
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Chasseuse d'Ombres lambda
Localisation : Brooklyn, l'Institut de New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec :
Jace Herondale + i love you and i will love you until i die. and if there is a life after that, i love you then.

Preuve à l'appui : We love the same person - ft. Céline Tumblr_os6pazelU91svno5wo2_r1_500
Scenarii :
Liens :
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o0wh2j74cR1r70kjfo10_r1_250

Jace Herondale + you're spécial, everything about you.

We love the same person - ft. Céline Original

Simon Lewis + I know you more than me, even if I hurt you without wanting.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_p6zzzsVRP51so1nhno1_540

Isabelle Lightwood + you said "i always wanted to have a sister" and i answered "me too"

We love the same person - ft. Céline Tumblr_okabwfSppR1s1k9eko1_540

Alec Lightwood + jealous is our second name, but we want the same thing: your brother and my love happy.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_omj15bTB8Q1qbcfc7o3_r3_400

Luke Garroway + we don't have the same blood, but i'm alive today thanks to you.

We love the same person - ft. Céline Original

Jonathan C. Morgenstern + you are the ugly duckling of our family. But you are a monster after all.

We love the same person - ft. Céline ElaborateObeseIberianlynx-size_restricted

Céline Herondale + uc.

William O. Herondale + uc.

We love the same person
EXORDIUM.
Clary avait ressentie ce besoin de prendre l’air et de se retrouver un peu seule. Entre les visions que lui avaient causées la Brume, son séjour à l’infirmerie, la mort d’Imogène, et apprendre que la mère de Jace était en réalité toujours en vie… Oui, elle avait besoin de se retrouver seule et de faire du tri dans tout cela avant que son cerveau n’explose. Alors elle avait profité de cet après-midi ensoleillé pour attraper son carnet à croquis et sa boite de crayons pastels, que Jace lui avait offert pour noël. Elle les gardait précieusement, et oui, ça lui avait donné l’occasion de dessiner à nouveau. Quelques pages du carnet étaient d’ailleurs déjà remplies de croquis divers, certains représentant l’Institut, d’autres Jace, ou encore un coin de New York où la rouquine aimait bien se rendre. Aujourd’hui, c’était le jardin botanique qui se trouvait non loin de l’Institut qu’elle s’était décidée à mettre en valeur sur le papier. Elle avait toujours aimé cet endroit, qu’elle trouvait très apaisant, et idéal pour se couper un peu du monde, histoire de quelques minutes, ou même de quelques heures. Et c’était pour cela qu’elle l’avait choisie, parce que c’était bien l’un des seuls endroits de cette ville qui avait gardé son authenticité depuis qu’elle avait découvert l’existence du Monde Obscure.

Posée sur l’un des bancs, face à un rosier en fleur d’une beauté que personne ne pouvait nier, cela faisait déjà une bonne demi-heure que la rousse se trouvait ici, à dessiner les fleurs qui se trouvaient devant elle. Elle n’avait pas encore croisée d’âme qui vive, et appréciait cette solitude alors que son esprit se vidait de tous ses problèmes. Clary avait eu raison de venir ici. Ça lui faisait du bien, et elle en avait besoin, pour repartir en meilleure forme face à tous les prochains problèmes qui pointeraient le bout de leurs nez. Et à ceux qui étaient déjà là, bien entendu, parce qu’elle n’y échappait jamais vraiment. Tout comme elle n’échappait pas à sa maladresse qui lui avait fait tombé tout son set de crayons pastels au sol. Soupirant, la rouquine posa alors son carnet à croquis sur le banc pour s’en lever, et ramasser ce qu’elle venait de faire tomber. Chose qu’une autre femme avait déjà commencée à faire. Une Chasseuse d’Ombres, en plus de cela, au vu de ses runes.

« Merci… C’est très gentil de votre part. »

La rouquine ne la connaissait pas, et pourtant, à force de vivre à l’Institut, elle pensait connaître tous les autres Chasseurs qui y étaient présents. Mais peut-être cette femme venait-elle tout juste d’arriver, malgré le fait qu’elle semblait familière à la rousse. Mais après ce n’était peut-être qu’une impression. En tout cas, ce regard, elle avait l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Troublant. Mais elle gardait ça pour elle. Il ne manquerait plus qu’elle passe pour une folle maintenant, comme si les gens ne parlaient pas assez d’elle dans son dos rien qu’à cause du fait qu’elle était la fille de Valentin… Mais ces gens oubliaient très clairement qu’on ne choisissait pas ses parents. Et aussi qu’elle l’avait tuée, en passant. Bref.


† You can play it sensible, a king of conventional. Or you can risk it all and see my own life behind
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   Dim 26 Mai - 23:10

Céline Herondale
Date d'inscription : 20/05/2019
Messages : 45
Pseudo : Lulu
Crédits : blood eagle (avatar) / Astra (Sign)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Pas pour l'instant.
Localisation : NYC
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Scenarii : Arthur Byrne
Liens : Jace Herondale -Son fils qu'elle apprends à connaître doucement.We love the same person - ft. Céline Giphy
Clary Fray - Une belle fille qui ne ressemble pas du tout à son paternel.
We love the same person - ft. Céline Tumblr_ot51l5CjYb1uef380o1_500
Tessa Gray-Herondale - Une deuxième maman
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o3c25vuXJN1s6aiaao1_500


We love the same person
Clary Fray
Une petite semaine que Céline avait débarqué à New-York pour retrouver sa famille. Une semaine qui avait été pleine d’émotion. Entre ses retrouvailles avec Tessa et sa rencontre avec Jace, les événements avaient été émotionnels au possible. Elle avait eu besoin d’un peu de temps pour elle pour pouvoir assimiler toutes les informations que Tessa lui avait donnée. Puis la mort d’Imogène lui avait porté un coup. Si elle n’avait pas eu assez de temps pour bien connaître sa belle-mère, Céline tenait Imogène en haute estime. Elle avait tout fait pour que la jeune femme qu’elle était à l’époque soit acceptée dans la famille Herondale. Même si cette période n’avait pas duré très longtemps, Céline la remerciait encore pour ce pas qu’elle avait fait vers elle après son mariage avec son fils. Cela rendait Céline malade de savoir que sa belle mère avait périe dans cette histoire de Brume. Si elle avait été plus vaillante sur ses jambes, plus assurée dans ses gestes et un peu moins perdue dans sa tête, Céline aurait repris les armes. Mais dans l’état actuel des choses, elle était plus un danger public qu’un véritable atout pour les chasseurs d’ombres.

C’est pour cela qu’elle se trouvait au jardin botanique de Brooklyn aujourd’hui. Si elle n’était d’aucune utilité à personne, elle pouvait au moins se familiariser avec son nouvel environnement. Et cela passait par la visite des lieux emblématiques de la Grosse Pomme. Arthur lui avait une petite liste des choses à visité et Tessa avait suggéré quelques lieux également dont le jardin botanique. Lorsqu’elle était arrivée devant les portes du bâtiment, Céline avait été impressionnée par la beauté du lieu. La verdure était ce qui lui avait le plus manqué pendant vingt ans. Regarder les murs froids et vides d’une pièce ne remplaçait en aucun cas l’odeur et le visuel des fleurs ou des arbres. Même avec une bonne imagination, Céline n’était pas arrivé à ce souvenir de toutes les odeurs. Lorsqu’elle était revenue à la civilisation, Céline s’était rendu compte qu’elle avait oubliée beaucoup d’odeur, de gout, de toucher. Elle avait redécouvert toutes ces nouvelles sensations avec un plaisir non dissimulé qui avait fait sourire ceux qui étaient là à ce moment là.

C’est avec un sourire doux accroché aux lèvres que Céline parcourait les allées en s’arrêtant souvent pour sentir les fleurs et effleurer les feuilles. Alors qu’elle regardait un très beau rosier, la mère de famille entendit quelque chose tomber à terre et lui toucher les pieds. Lorsqu’elle baissa les yeux pour voir ce qu’il se passait, son regard tomba sur des crayons pastels. En fronçant les sourcils, elle regarda plus haut et aperçu une femme se lever. Elle se baissa alors pour l’aider, parce que malgré ce qu’on pouvait en dire, Céline était bien élevée.

- Ce n’est rien, répondit-elle alors en se redressant, faisait bientôt face à la rouquine.

Lorsqu’elle posa son regard sur le visage de la jeune femme, Céline eu un moment d’arrêt. C’était une chasseuse d’après les runes qui dépassaient de ses vêtements et ses yeux… Les yeux de Valentin. Elle les avait assez vu pour les reconnaître partout. C’est comme cela que la blonde sut qu’elle se trouvait devant Clarissa Fairchild. Tessa lui en avait touché deux mots lorsqu’elles avaient discuté toutes les deux. Et puis elle devait avouer que Clary ressemblait à Jocelyn. Elle ressemblait à Jocelyn plus qu’à Valentin d’ailleurs. Même si les yeux revenaient à son paternel. Céline les avait assez vu au fil des années pour en reconnaître ses dérivés.

Il lui fallut une ou deux secondes pour qu’elle puisse se remettre de son constat et elle ouvrit de nouveau la bouche pour parler.

- Vous dessiniez ces roses ? demanda-t-elle ensuite, curieuse du passe temps de la jeune chasseuse.
 



( Pando )




New Life begins — If not us, who? If not now, when?
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   Mer 29 Mai - 11:32

Clary Fray
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 542
Pseudo : Choupinette
Autres Comptes : Tessa Gray-Herondale & Annalyne C. Asgrimonn & Amara F. Whitelaw & Jules Tudor & Calypso Cifuentes & Anakin S. Redfield
Crédits : avatar: @Gajah gif: tumblr
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Chasseuse d'Ombres lambda
Localisation : Brooklyn, l'Institut de New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec :
Jace Herondale + i love you and i will love you until i die. and if there is a life after that, i love you then.

Preuve à l'appui : We love the same person - ft. Céline Tumblr_os6pazelU91svno5wo2_r1_500
Scenarii :
Liens :
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o0wh2j74cR1r70kjfo10_r1_250

Jace Herondale + you're spécial, everything about you.

We love the same person - ft. Céline Original

Simon Lewis + I know you more than me, even if I hurt you without wanting.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_p6zzzsVRP51so1nhno1_540

Isabelle Lightwood + you said "i always wanted to have a sister" and i answered "me too"

We love the same person - ft. Céline Tumblr_okabwfSppR1s1k9eko1_540

Alec Lightwood + jealous is our second name, but we want the same thing: your brother and my love happy.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_omj15bTB8Q1qbcfc7o3_r3_400

Luke Garroway + we don't have the same blood, but i'm alive today thanks to you.

We love the same person - ft. Céline Original

Jonathan C. Morgenstern + you are the ugly duckling of our family. But you are a monster after all.

We love the same person - ft. Céline ElaborateObeseIberianlynx-size_restricted

Céline Herondale + uc.

William O. Herondale + uc.

We love the same person
EXORDIUM.
Etre perdue dans ses pensées n’était pas forcément toujours une bonne chose. Surtout que Clary était venue ici à la base justement pour fuir ses pensées, et repartir de cet endroit plus sereine qu’elle ne l’était en arrivant. Ce qui était une chose beaucoup plus difficile à faire qu’elle ne le pensait, la rouquine doit bien l’admettre. Chaque trait du rosier qu’elle dessinait la ramenait à un souvenir. La mort de Jace au bord du Lac Lynn, cette sensation de puissance quand elle a tuée Valentin, sentiment avec lequel elle avait toujours du mal à vivre, malgré tout. Les visions de son frère, ses cauchemars, la Brume. La peur d’avoir à nouveau perdue Jace quand elle s’était réveillée à l’infirmerie. Ça faisait beaucoup d’un seul coup, même pour elle. Et même si la jeune femme essayait de toutes ses forces de faire disparaître ces images de son esprit, elle n’y parvenait pas. Au point où elle ne faisait même plus attention à ce qu’elle faisait, et que ce fut le bruit de ses crayons tombant au sol qui la ramenèrent à la réalité. Et lui permirent aussi de se rendre compte qu’elle n’était plus seule ici. Une autre Chasseuse d’Ombres.

Qui bien entendu, fini par la regarder bizarrement en croisant son regard. Que Clary détourna. Elle y était habituée, à ce regard. Les autres Nephilims arrivaient plutôt bien à savoir qui elle était. La fille de Jocelyne par sa chevelure de feu, et par extension, celle de Valentin. Elle avait l’habitude qu’on la regarde de travers, et pourtant, elle n’arrivait toujours pas à s’y faire. Elle avait toujours cette envie de se réfugier dans un trou de souris, et de disparaître. Mais visiblement, la blonde en face d’elle s’était rendue compte qu’elle la mettait mal à l’aise. Ou alors était-elle tout simplement poli ? En tout cas, elle ne la questionna pas sur ses parents, mais plutôt sur ce que la rouquine était en train de faire. Ce qui lui décrocha un petit sourire.

« Oui, enfin du moins j’essaye. Honnêtement je suis pas très convaincue du résultat. »

Sans aucun doute parce qu’elle était distraite, aujourd’hui. Ses pensées étaient ailleurs, comme souvent ces derniers temps. La jeune femme posa alors les crayons ramassés sur le banc qu’elle avait quittés, quelques secondes plus tôt, puis attrapa son carnet à dessin. Y jetant un rapide coup d’œil, Clary se rendit alors compte que ses roses étaient beaucoup plus sombres que le modèle vivant qu’elle avait pris. Certainement un reflet inconscient de ses pensées du moment. Mais elle ne s’y attarda pas trop, tendant son carnet à la femme qui se trouvait devant elle.

« Peut-être pourriez-vous me dire ce que vous en pensez ? Enfin si ça ne vous dérange pas… »

La rousse ne voulait pas la forcer en rien, mais elle se disait que c’était une bonne façon de faire connaissance. Et peut-être de lui montrer aussi qu’elle n’était pas le même monstre que son père ? Certainement oui. Même si ses dessins n’en étaient peut-être pas forcément le meilleur des exemples. Enfin, il y en avait bien quelques-uns plutôt joyeux, surtout ceux qui représentaient Jace, avec son sourire, lumineux, heureux. Comme elle aimait le voir, et comme il figurait toujours dans son esprit. Clary avait fini par se rendre compte que le sourire de son petit-ami était devenu sa force, et la plus grande de ses volontés. Elle était prête à tout pour ne voire que cela sur son visage, peu importe les sacrifices qu’elle devait faire. Le vœu de Raziel qu’elle avait utilisée en était bien la preuve.


† You can play it sensible, a king of conventional. Or you can risk it all and see my own life behind
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   Sam 27 Juil - 21:42

Céline Herondale
Date d'inscription : 20/05/2019
Messages : 45
Pseudo : Lulu
Crédits : blood eagle (avatar) / Astra (Sign)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Pas pour l'instant.
Localisation : NYC
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Scenarii : Arthur Byrne
Liens : Jace Herondale -Son fils qu'elle apprends à connaître doucement.We love the same person - ft. Céline Giphy
Clary Fray - Une belle fille qui ne ressemble pas du tout à son paternel.
We love the same person - ft. Céline Tumblr_ot51l5CjYb1uef380o1_500
Tessa Gray-Herondale - Une deuxième maman
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o3c25vuXJN1s6aiaao1_500


We love the same person
Clary Fray
Céline avait encore du mal à se faire à la foule qui se trouvait à New-York. Il y avait toujours beaucoup de monde et tout le temps ce qui contrastait pas-mal avec les événements qu’elle avait vécu ces dernières années. Elle n’avait pas envie de se fondre dans la foule, d’éviter les personnes irrespectueuses ou bien même le bruit qui émanait des rues de New-York. Le bruit des sirènes, des personnes qui hurlent ou des voitures était encore quelque chose que Céline n’arrivait pas encore à surmonter. C’est en partie pour cette raison qu’elle sortait beaucoup le soir. New-York était une ville qui ne dormait jamais, comme Paris, mais elle était tout de même un peu plus calme passé le couché du soleil. Alors se retrouver aujourd’hui au Jardin botanique en pleine journée était un peu un exploit pour la mère de famille. Tessa avait insisté pour qu’elle y aille, prétendant que c’était quelque chose qu’il fallait voir et qu’elle ne pourrait pas le faire le soir. Céline avait pris son courage à deux mains et avait passé le pas de la porte. De toute façon, elle ne pourrait aider personne si elle ne faisait pas quelques efforts pour passer au dessus des obstacles qu’elle montait elle même devant elle… Elle avait envie d’aider, de faire quelque chose de ses dix doigts et elle ne pourrait pas le faire si elle ne reprenait pas confiance en elle.  

Elle ne regrettait pas de l’avoir fait parce que le Jardin était vraiment magnifique. C’était quelque chose qu’elle n’avait pas vu depuis des siècles. Ces couleurs, ces odeurs… Céline avait l’impression de redécouvrir certaines choses qu’elle avait oubliées avec le temps. C’était un sentiment assez particulier mais qui n’était pas désagréable. Comme le fait de se retrouver devant la fille de Valentin. Elle savait qui était la jeune femme, elle en avait entendu parlé dans les récits que lui avait fait Tessa lorsqu’elle avait essayé de lui expliqué la situation. Elle savait que c’était elle qui avait tué son paternel. Dans un sens, Céline était contente que Valentin soit mort mais dans un autre, la mère de famille aurait bien aimé lui faire la peau elle-même. Elle avait tellement de choses à lui reprocher que lorsqu’elle avait apprit que Valentin était mort, elle en avait presque été déçue. Déçue de ne pas pouvoir lui dire ce qu’elle avait sur le cœur et la conscience. Les choses étant ce qu’elles sont, Céline avait finit par s’y faire et n’était mécontente du sors de l’ancien dirigeant du Cercle. Elle se fera un plaisir de tuer l’actuel pour lequel elle avait aussi beaucoup de chose à reprocher…

Mais pour le moment, Céline se retrouvait devant la rouquine qui venait de lui faire part de son hésitation sur son travail. De là où elle se trouvait, Céline pouvait apercevoir une partie des roses que Clary avait dessinée sur son carnet à dessin. De ce qu’elle pouvait apercevoir, elles étaient très belles et réussie mais beaucoup trop sombre pour représenter les fleurs originelles. Alors qu’elle allait ouvrir la bouche pour rassurer la jeune femme sur ce qu’elle pensait de son travail, Céline fut coupée dans son élan par une demande pour le moins surprenante de la jeune femme. Elle lui demandait son avis. A elle ? Céline en aurait rigolé si elle n’avait pas été en présence d’une inconnue. Elle n’avait pas posé son regard sur une œuvre d’art ou un dessin depuis très longtemps. A l’époque, la mère de famille n’avait jamais vraiment été porté sur l’art mais avait appris de manière dur qu’un tableau ou un dessin pouvait apporter beaucoup à un mur vide. Elle appréciait maintenant ce qu’elle pouvait trouver sur les murs et ne prenait pas ces pièces pour acquises. Alors c’est avec un sourire fin sur les lèvres que Céline ouvrit de nouveau la bouche répondre :

- Ce serait avec plaisir Miss. Je ne sais pas si je suis la bonne personne pour qualifier votre travail mais je veux bien m’essayer à l’exercice, conclut-elle avec un brin de rire dans sa voix.

Et puis si c’était la petite amie de son fils, peut-être vaudrait-il qu’elle commence à oublier de qui elle était la fille et apprendre à la connaître avant de sauter à une quelconque conclusion….

- De ce que je peux voir de là où je me tiens, ces roses ont l'air bien tristes par rapport à celles qui se trouvent face à nous.
 



( Pando )




New Life begins — If not us, who? If not now, when?
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   Lun 29 Juil - 11:35

Clary Fray
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 542
Pseudo : Choupinette
Autres Comptes : Tessa Gray-Herondale & Annalyne C. Asgrimonn & Amara F. Whitelaw & Jules Tudor & Calypso Cifuentes & Anakin S. Redfield
Crédits : avatar: @Gajah gif: tumblr
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Chasseuse d'Ombres lambda
Localisation : Brooklyn, l'Institut de New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec :
Jace Herondale + i love you and i will love you until i die. and if there is a life after that, i love you then.

Preuve à l'appui : We love the same person - ft. Céline Tumblr_os6pazelU91svno5wo2_r1_500
Scenarii :
Liens :
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o0wh2j74cR1r70kjfo10_r1_250

Jace Herondale + you're spécial, everything about you.

We love the same person - ft. Céline Original

Simon Lewis + I know you more than me, even if I hurt you without wanting.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_p6zzzsVRP51so1nhno1_540

Isabelle Lightwood + you said "i always wanted to have a sister" and i answered "me too"

We love the same person - ft. Céline Tumblr_okabwfSppR1s1k9eko1_540

Alec Lightwood + jealous is our second name, but we want the same thing: your brother and my love happy.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_omj15bTB8Q1qbcfc7o3_r3_400

Luke Garroway + we don't have the same blood, but i'm alive today thanks to you.

We love the same person - ft. Céline Original

Jonathan C. Morgenstern + you are the ugly duckling of our family. But you are a monster after all.

We love the same person - ft. Céline ElaborateObeseIberianlynx-size_restricted

Céline Herondale + uc.

William O. Herondale + uc.

We love the same person
EXORDIUM.
En général, les Chasseurs d’Ombres l’évitaient, à l’Institut. Oh, bien sûr, ils échangeaient quelques mots polis avec elle, histoire de conserver les apparences, mais en dehors des Lightwood, rares étaient les personnes qui prenaient véritablement le temps de discuter avec elle. Clary en avait pris l’habitude, à force, et en vérité, elle préférait que les choses soient ainsi. Elle ne faisait pas partie de ces personnes qui avaient besoin d’avoir énormément d’amis. Elle préférait au contraire en avoir peu, et savoir qu’elle pouvait compter sur eux à tout moment, sans avoir cette peur de se retrouver un jour toute seule. Et elle savait qu’elle pouvait autant compter sur Simon, que sur Isabelle, ou encore Alec. Et Jace, bien entendu. Même si elle avait parfois besoin de passer des moments seule. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle était venue ici à la base, avant de finalement se rendre compte qu’être seule n’était pas forcément la meilleure des idées. Elle avait beaucoup trop tendance à se perdre dans ses pensées et à se laisser rattraper par des choses qu’elle préférait oublier.

Discuter avec cette inconnue lui faisait du bien, même si dans l’immédiat elles ne parlaient que dessin toutes les deux. Mais cela faisait bien une éternité qu’elle n’avait pas parlée dessin. Avant elle le faisait avec sa mère, qui dessinait aussi. Elle lui demandait son avis sur ses dernières créations, mais maintenant qu’elle n’était plus là, c’était bien différent. Et elle n’avait pas vraiment de tombe sur laquelle se recueillir, malheureusement. Les restes de sa mère se trouvaient à présent à la Cité des Os, et la rouquine n’aimait clairement pas se rendre à cet endroit. Alors tout ce qu’elle pouvait faire pour lui rendre hommage à présent était de penser à elle. Ou de porter du blanc, ce qui lui paraissait être toujours une chose assez étrange. Mais c’était les coutumes des Chasseurs d’Ombres, et elle les respectait. Elle en était une, à présent, après tout. Sa place était ici.

« Tout avis est bon à prendre, je pense. »

Même si Clary avait souvent tendance à n’en faire qu’à sa tête, l’avis des autres ne lui passait pas complètement au-dessus pour autant. Et puis, cette femme lui paraissait sympathique. Elle lui inspirait confiance, d’une certaine manière, comme si elle la connaissait déjà, alors qu’elle savait que ce n’était pas le cas. La rousse n’avait jamais rencontré cette femme, elle s’en souviendrait certainement. Peut-être était-ce dû au fait qu’elle avait l’air de ressembler un peu à Jace ? Peut-être. Après, c’était certainement les cheveux qui faisait cela. Pas que toutes les blondes lui faisaient penser à son petit ami, mais c’était un peu l’une de ses caractéristiques, sa chevelure blonde comme les blés. Et ce reflet doré qu’on ne voyait pas forcément partout, aussi. Enfin, cela ne voulait certainement rien dire.

« Je dois laisser mon humeur un peu trop ternir mes dessins… »

Clary avait eu raison quand elle avait trouvé que la représentation de ces roses était un peu trop sombre. Ses yeux s’étaient baissés à nouveau alors qu’elle sentait son cœur se serrer. Elle se demandait si elle arriverait à passer au-dessus de tout cela un jour. Si elle finirait par oublier que son père avait été un monstre, si elle serait moins triste d’avoir perdue sa mère, et de ne pas réussie à avoir sauver son frère. Si la peur de perdre Jace de nouveau finirait par la quitter. Le plus dur n’était pas de vivre avec le regard que les gens portaient sur elle, mais bien de vivre avec ses regrets.

« Euh… Je ne crois pas vous avoir déjà croisée à l’Institut, vous venez d’arriver en ville ? »

Changer de sujet, continuer à faire la conversation. Et oui Clary était potentiellement un peu curieuse aussi. Cette femme l’intriguait réellement sans qu’elle n’arrive à savoir pourquoi. C’était peut-être cette façon qu’elle avait de la regarder. Comme si elle savait qui elle était, ce qui était sans aucun doute le cas comme tout le monde, mais la rouquine sentait qu’il y avait quelque chose en plus, sans réellement savoir pourquoi. Et ça la rendait dingue, presque. Pas une seule seconde elle ne s’était mise à penser à la mère de Jace qui était toujours en vie, fait dont elle était parfaitement au courant. Ça devait lui paraître trop dingue de base de la rencontrer de cette manière, alors que pourtant… C’était bien ce qui était en train de se passer.



† You can play it sensible, a king of conventional. Or you can risk it all and see my own life behind
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   Mar 17 Sep - 18:43

Céline Herondale
Date d'inscription : 20/05/2019
Messages : 45
Pseudo : Lulu
Crédits : blood eagle (avatar) / Astra (Sign)
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Pas pour l'instant.
Localisation : NYC
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Scenarii : Arthur Byrne
Liens : Jace Herondale -Son fils qu'elle apprends à connaître doucement.We love the same person - ft. Céline Giphy
Clary Fray - Une belle fille qui ne ressemble pas du tout à son paternel.
We love the same person - ft. Céline Tumblr_ot51l5CjYb1uef380o1_500
Tessa Gray-Herondale - Une deuxième maman
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o3c25vuXJN1s6aiaao1_500


We love the same person
Clary Fray
Depuis qu’elle était arrivée à New-York, la mère de famille n’avait pas beaucoup mis les pieds à l’Institut. Pourquoi l’aurait-elle fait de toute façon ? On la prenait pour une espionne au service du Cercle. Lorsqu’elle avait entendu ça, la blonde avait failli s’étouffer avec sa salive. Genre ? Elle ? Une espionne pour le Cercle ? Si elle n’avait pas été aussi choquée, Céline en aurait rigolé. Parce que c’était quand même assez comique lorsqu’on pensait à ce qu’il s’était passé ces vingt dernières années. Enfermée par le mec à la tête du cercle, torturée par son bras droit et violée par le même bonhomme, Céline avait plutôt envie de les égorger que de les aider. Cependant elle savait que revenir à la vie comme ça pouvait amener des colibés. Elle en avait entendu lorsqu’elle était encore à Paris et avait décidé de laisser couler. Ils pouvaient bien penser ce qu’ils voulaient, Céline savait ce qui lui était arrivée et elle n'en avait rien à foutre de ce que les autres pouvait penser. Le plus important était ce que sa famille pensait de cette histoire. Tessa semblait la croire et le peu qu’elle avait discuté avec Jace, il semblait croire à cette histoire de fou également. Même s’il avait encore quelques réserves à son égard. Ce qu’elle pouvait comprendre. Retrouver une mère supposément morte pendant vingt ans n’était pas quelque chose qui arrivait tous les jours et Céline pouvait tout à fait comprendre ce qu’il se passait dans la tête de son fils.  

- Tout dépend du sujet sur lequel vous prenez les avis, rétorqua la mère de famille avec un sourire en coin en réponds aux paroles de la rouquine.  

A l’époque, Céline avait été du genre à prendre en considération ce que les autres pensaient d’elle et de ses actes. Maintenant, elle s’en fichait comme de sa première chaussette. Elle avait passé l’âge de s’intéresser à ce que pensait les autres et surtout après ce qu’elle avait vécue. Elle avait passé deux décennies dans cinq mètres carrés et cela avait tendance à vous vacciner sur pas mal de choses.  

Un sourcil se haussa sur son front alors qu’elle entendait les paroles de la jeune femme. Qu’est-ce qui pouvait bien passer dans la tête d’une adolescente pour que ses dessins soient aussi sombres que ses propres pensées à elle ? Elle savait de sources sûres que c’était la jeune femme qui avait mis fin à la vie de son père et elle se demandait maintenant si ce n’était pas ça qui travaillait la jolie rousse. De son point de vue, la mort de Valentin était une bonne chose même si elle aurait préféré le faire elle-même cependant elle pouvait comprendre que tuer son paternel n’était pas quelque chose d’aisé. Alors qu’elle allait répliquer pour lui demander ce qui se passait dans sa petite tête, Céline fut coupée dans son élan par la question que lui posa Clarissa.  

Un petit sourire s’installa sur ses lèvres alors qu’elle posait son derrière de Néphilim sur le banc sur lequel était assise la rouquine quelques minutes auparavant. Pendant un instant, la mère de famille pensa mentir et faire tourner en bourrique la chasseuse d’ombres puis la curiosité de voir la réaction de la jeune femme à son identité pris le dessus si bien qu’elle ouvrit rapidement la bouche pour répondre.  

- Je viens effectivement d’arriver en ville. Je viens de l’Institut de Paris. Céline Herondale, enchantée, termina-t-elle en fixant la jeune femme, les yeux pétillants et la main tendue devant elle pour faire les présentations.  
 



( Pando )




New Life begins — If not us, who? If not now, when?
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   Mer 18 Sep - 12:40

Clary Fray
Facilis desensus averno
Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 542
Pseudo : Choupinette
Autres Comptes : Tessa Gray-Herondale & Annalyne C. Asgrimonn & Amara F. Whitelaw & Jules Tudor & Calypso Cifuentes & Anakin S. Redfield
Crédits : avatar: @Gajah gif: tumblr
Suit : L'Enclave
Emploi/loisirs : Chasseuse d'Ombres lambda
Localisation : Brooklyn, l'Institut de New York
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel(le)
Avec :
Jace Herondale + i love you and i will love you until i die. and if there is a life after that, i love you then.

Preuve à l'appui : We love the same person - ft. Céline Tumblr_os6pazelU91svno5wo2_r1_500
Scenarii :
Liens :
We love the same person - ft. Céline Tumblr_o0wh2j74cR1r70kjfo10_r1_250

Jace Herondale + you're spécial, everything about you.

We love the same person - ft. Céline Original

Simon Lewis + I know you more than me, even if I hurt you without wanting.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_p6zzzsVRP51so1nhno1_540

Isabelle Lightwood + you said "i always wanted to have a sister" and i answered "me too"

We love the same person - ft. Céline Tumblr_okabwfSppR1s1k9eko1_540

Alec Lightwood + jealous is our second name, but we want the same thing: your brother and my love happy.

We love the same person - ft. Céline Tumblr_omj15bTB8Q1qbcfc7o3_r3_400

Luke Garroway + we don't have the same blood, but i'm alive today thanks to you.

We love the same person - ft. Céline Original

Jonathan C. Morgenstern + you are the ugly duckling of our family. But you are a monster after all.

We love the same person - ft. Céline ElaborateObeseIberianlynx-size_restricted

Céline Herondale + uc.

William O. Herondale + uc.

We love the same person
EXORDIUM.
Clary se savait douée en dessin, mais ce n’était pas pour autant qu’elle en était une experte. Elle ne le revendiquait d’ailleurs pas, et ne le ferait certainement jamais. Encore plus maintenant alors que sa nouvelle vie ne lui donnait plus forcément l’occasion de dessiner autant qu’elle le voudrait. Enfin, surtout en ce moment alors que le monde s’écroulait autour d’elle. C’était compliqué, de trouver le temps, entre chaque combat, entre chaque problème à régler. Et cela s’apparentait d’ailleurs presque au miracle qu’elle ait pu prendre ce temps aujourd’hui, pour venir ici, en attendant que Jace revienne de l’une de ses patrouilles. Pour pouvoir passer du temps avec lui, parce qu’elle avait toujours peur qu’il n’en reste pas beaucoup. Une peur complètement idiote, elle s’en rendait bien compte, mais qui était pourtant bien présente. Après tout, elle l’avait déjà perdue une fois, et elle avait été égoïste en le faisant revenir. Ça ne l’étonnerait pas qu’on la fasse payer en le lui arrachant à nouveau, d’une manière ou d’une autre.

Mais là, c’est certainement s’éloigner un peu du sujet, même si c’est une chose qui lui revient très souvent à l’esprit. On peut dire que la mort de Jace l’a quelque peu traumatisé. Le fait qu’elle ait tuée son père de ses mains aussi d’ailleurs. Elle l’avait fait avec tellement de violence, que c’était comme si quelqu’un d’autre avait pris possession de son corps à cet instant. Comme si ce n’était pas elle qui l’avait tué, au final. Pourtant, c’était bien sa main qui avait tenu ce couteau, et qui le lui avait planté, quatre fois dans le corps, après l’avoir égorgé. Une violence qui n’était clairement pas nécessaire, mais qui lui avait pourtant fait du bien, sur le coup. Maintenant, elle devait vivre avec ça.

« J’écoute surtout l’avis de mes amis. »

Quand elle pouvait leur en parler, bien entendu. Parce que son choix d’utiliser le vœu de Raziel, elle ne pouvait en parler à personne. Et même avec Jace, ils n’en parlaient pas énormément, tous les deux. Bien sûr, elle ne regrettait pas son choix, et elle ne le regretterait jamais, parce que si la situation revenait, elle referait ce même choix sans même hésiter une seule seconde. Tout simplement parce qu’elle ne pouvait pas vivre sans lui. Oui, c’était totalement égoïste, elle en convenait. Mais elle ne s’était jamais revendiquée comme étant parfaite. Et tout le monde avait cette part d’égoïsme en soit. N’importe qui aurait pu faire ce même choix, à sa place.

Heureusement qu’elle avait réussie à faire dévier la conversation sur autre chose que ses idées noires du moment. Ou pas, elle ne savait pas trop. Il faut dire que la rouquine ne s’attendait clairement pas à cette tournure. Bien sûr, Jace lui avait parlé de sa mère. Il lui avait dit qu’elle était vivante, qu’il l’avait vu, qu’il lui avait parlé. Et qu’elle était ici, en ville, aussi. Mais de là à la trouver en face d’elle, souriante, en train de lui tendre la main après s’être présentée… Clary eut un moment de blocage. Elle resta bouche bée pendant de nombreuses secondes, ne sachant pas quoi dire, ni comment réagir. Il faut dire qu’elle ne pensait pas rencontrée la mère de son petit ami de cette façon. Puis elle se souvient de comment lui avait rencontré la sienne… Décidément, ils ne faisaient rien comme tout le monde, tous les deux.

« Vous êtes la mère de Jace, je… Excusez-moi, je suis… Clary Fray. »

Bon, elle ne savait pas si Jace lui avait parlé d’elle mais… Fray, ça devait lui dire quelque chose au moins. Et la rousse ne comptait pas tenter de lui cacher son identité, ou quoique ce soit. Elle savait ce que son père avait fait, et elle avait fini par comprendre qu’elle n’y était pour rien, et qu’elle n’aurait rien pu y changer. Et elle espérait que Céline comprendrait cela aussi, et qu’elle ne la jugerait pas trop durement.



† You can play it sensible, a king of conventional. Or you can risk it all and see my own life behind
Sujet: Re: We love the same person - ft. Céline   

Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum